Dialogue social au ministère de l’Agriculture: signature du procès-verbal de négociations - Les échos du Faso
Accueil » Société » Dialogue social au ministère de l’Agriculture: signature du procès-verbal de négociations

Dialogue social au ministère de l’Agriculture: signature du procès-verbal de négociations

                                                                  Le ministre et le délégué syndical exhibent le procès-verbal signé

Le procès-verbal de négociations entre le ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques (MAAH) et le Syndicat national des travailleurs de l’Agriculture (SYNATRAG) a été signé par les deux parties ce lundi 14 mai 2018. C’était à l’issue d’une rencontre de travail entre le ministre Jacob Ouédraogo, ses collaborateurs et les premiers responsables du SYNATRAG. A cette occasion, les premiers responsables du Département ont expliqué aux leaders syndicaux la nécessité de surseoir à la grève et à la suspension de certaines activités annoncées, à l’orée de la campagne agricole.

Après une rencontre qui aura duré plus de cinq heures d’horloge, le ministre en charge de l’Agriculture, Jacob Ouédraogo, et le Secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’Agriculture, Richard Der Somé, ont apposé leurs signatures sur le procès-verbal de négociations relatives à la plateforme d’actions dudit syndicat. Ce couronnement des négociations entreprises depuis octobre 2017 est intervenu ce lundi 14 mai 2018.

Par cette signature, les deux parties s’engagent à la mise en œuvre immédiate des conclusions issues des négociations. En effet, depuis de précédentes rencontres sur les points de la plateforme du SYNATRAG, des propositions avaient été formulées. Mais leur mise en œuvre était tributaire de la signature du procès-verbal de négociations. Le procès-verbal a donc été passé au peigne fin afin que toutes les parties s’y reconnaissent. Les prochaines semaines verront la mise en place d’un cadre formel de concertation avec les partenaires sociaux, l’entrée en fonction d’un comité pour la formulation de mesures d’amélioration des conditions de travail des personnels techniques du MAAH et l’institution d’un comité de relecture de l’organigramme du Département en vue de la reconnaissance statutaire des chefs de zones en tant que responsables de service.

Après de longues heures de négociations, ils sont parvenus à signer un accord

Concernant l’octroi de ristournes aux agents commis aux tâches de distribution des intrants et matériels agricoles, les responsables du MAAH ont indiqué qu’en attendant une solution pérenne, des mesures ont été prises pour l’extension de 4 à 12 mois, de l’appui mensuel de 30 000 francs CFA au bénéfice du réseau d’appui-conseil. Le Syndicat, quant à lui, a signifié que la question des ristournes est l’une des raisons du boycott annoncé des opérations de la campagne agricole à venir.

Sur certains points tels que l’annulation de l’arrêté portant nomination de nouveaux chefs de zones d’appui technique dans l’une des Directions provinciales en charge de l’Agriculture et la rétribution des agents impliqués dans le processus de renouvellement des instances de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina en 2017, les deux parties ont montré leur disponibilité à poursuivre le dialogue.

Au terme de la rencontre, le ministre Jacob Ouédraogo a salué l’ambiance dans laquelle elle s’est tenue. Montrant son ouverture  au dialogue, il a encouragé les partenaires sociaux à mettre fin à toute action susceptible de perturber les activités préparatoires   de la campagne agricole de saison humide, prévue pour être lancée le 26 mai prochain. Les leaders syndicaux ont promis de communiquer leur position par écrit au plus tard le mardi 15 mai 2018.

DCPM/MAAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *