Accueil » Gouvernance - Développement » Diarradougou/Bama: les populations sensibilisées sur la protection de l’environnement

Diarradougou/Bama: les populations sensibilisées sur la protection de l’environnement

Les populations de Diarradougou, localité située dans la commune rurale de Bama, ont été sensibilisées le dimanche 12 novembre 2017 sur des questions relatives à la protection l’environnement. Cette activité est une initiative de l’Association pour l’alphabétisation et le développement local (AADL).

Les principaux communicateurs à l’activité de sensibilisation

«Nous avons constaté depuis peu que les rendements de la localité sont en baisse constante. C’est pourquoi nous avons jugé bon de sauver ce qui peut l’être encore à travers des sensibilisations. Nous en profitons au passage pour remercier nos partenaires qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à la tenue de cette activité» a d’emblée introduit Karim Bihoun, le président de l’association initiatrice de cette activité.

Créée en 2015, l’Association pour l’alphabétisation et le développement local (AADL) œuvre dans divers domaines notamment la protection de l’environnement. C’est donc dans le cadre de ses activités qu’elle a organisé cette activité de sensibilisation sur la protection de l’environnement au profit des populations de Diarradougou dans le but d’opérer en eux, un changement de comportement vis-à-vis de l’environnement.

Les principaux communicateurs à l’activité de sensibilisation

A l’occasion, l’assistant des eaux et forêts Djakaria Gnissien, chef de poste forestier de Dinderesso par ailleurs formateur, a expliqué aux populations l’intérêt de la préservation de l’environnement.

Selon lui, de sa carrière professionnelle, il a servi dans des localités du pays qui subissent les graves conséquences de la dégradation de l’environnement dont la majeure partie est l’œuvre de l’homme. Il a donc invité les populations à éviter la coupe abusive du bois et la divagation des animaux afin de mieux préserver l’environnement. Ce dernier a tenu à saluer cette initiative qui, selon lui, permettra d’apporter un changement de comportement car les thèmes qui ont été abordés sont les principales causes qui menacent gravement l’environnement.

Les principaux communicateurs à l’activité de sensibilisation

Chef de service régional des aménagements et de production agricole des Hauts-Bassins, Gustave Cyr Sanon a, à son tour, expliqué aux populations les techniques de récupération et de restauration des sols. Aussi, a-t-il loué l’activité qui, de son avis, est la bienvenue. «Le problème de l’environnement se pose, il faut vraiment sensibiliser les acteurs pour que des mesures soient trouvées en vue d’endiguer le mal qui est lié à la dégradation générale de l’environnement» a-t-il apprécié.

Les bénéficiaires, quant à eux, ont exprimé leur satisfaction d’avoir eu une telle activité qu’ils comptent mettre à profit pour freiner la dégradation de l’environnement dont les causes leur étaient jusque-là  méconnues.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *