Accueil » Politique » Dossier Djibrill Bassolé: Simon Compaoré n’y voit pas d’immixtion de l’exécutif

Dossier Djibrill Bassolé: Simon Compaoré n’y voit pas d’immixtion de l’exécutif

Le récent remaniement ministériel a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Ceux qui s’attendaient à voir le départ du Premier ministre ont été surpris de voir ce dernier reconduit. S’exprimant lors d’une conférence de presse jeudi, le président par intérim du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Simon Compaoré, a fait comprendre que le président du Faso est libre de choisir qui il veut.

Pour Simon Compaoré, le président du Faso a le droit de choisir qui il veut pour mettre en œuvre son programme

«Le président ne vous a jamais consulté pour le gouvernement Thiéba 1, il ne l’a pas non plus fait pour le gouvernement Thiéba II. C’est tout à fait normal que vous ne soyez pas consulté pour le gouvernement Thiéba 3», a soutenu Simon Compaoré, répondant à ceux qui pensaient que le président du Faso allait se détacher de Paul Kaba Thiéba.

Pour lui, le Chef de l’Etat a le pouvoir de nommer qui il pense être capable de mettre en œuvre son programme avec une équipe. «Laissez le président s’assumer parce qu’il a été élu et vous non. Si vous pensez qu’il est inapte à la fonction, attendez votre tour en 2020», a-t-il déclaré.

Aucun indicateur au Burkina, a renchéri le deuxième vice-président du MPP, Clément Sawadogo, n’établit un bilan insatisfaisant du gouvernement. Bien au contraire, soutient-il: «Quand on regarde les indicateurs de réalisation du PNDES, on se rend compte qu’en 2017, notre pays a réalisé un taux de croissance de l’ordre de 6,4%. Ce taux était de 4% en 2014, 3,9% en 2015 et 5,6% en 2016».

Même si certains, de son avis, pensent qu’on ne mange pas les taux de croissance, Clément Sawadogo a tenu à préciser que c’est le taux de croissance qui traduit les chantiers tous azimuts que l’on peut constater à vu d’œil sur le territoire national. «On ne peut donc pas en dehors de ce pessimisme auto-entretenu par les professionnels de la rumeur et par des critiques indécents, se permettre de dire que le gouvernement a échoué et que le Premier ministre devrait être renvoyé», a-t-il soutenu.

Le président par intérim du MPP a indiqué que le général Djibrill Bassolé sera jugé le 27 février

Le 27 février prochain, le général Djibrill Bassolé passera devant les juges pour être entendu sur son implication présumée dans le putsch manqué du 16 septembre 2015. Lors d’une conférence de presse, la NAFA s’est insurgée contre la révocation du président de la Chambre de contrôle, Jean-Marie Ouattara, voyant dans ce départ une immixtion du parti au pouvoir. «Je ne comprends pas de quelle immixtion il s’agit», a répondu Simon Compaoré.

Si c’est le départ du juge Jean-Marie Ouattara, foi de M. Compaoré, «je ne vois pas l’immixtion qui peut entacher la crédibilité du jugement. C’est le droit de la NAFA de dire ce qu’elle veut, c’est de notre droit aussi d’aller droit au bout».

Si c’est également le fait que ce dernier soit placé en résidence surveillée depuis qu’il a été mis en liberté provisoire pour raison de santé, Simon Compaoré a été clair. «Nous avons reçu des informations qu’il y avait un gros risque de le laisser aller se soigner à l’extérieur», a-t-il noté, rappelant au passage que: «Depuis qu’il est en résidence surveillée, nous n’avons pas appris qu’il est couché sur un lit et qu’il est mourant. Mieux, il reçoit régulièrement des visites».

A l’entendre, les juges ont donc eu raison de le placer en résidence surveillée, car, «rien ne pouvait nous assurer qu’une fois de l’autre côté, il reviendra. Si cette situation devait arriver, certains d’entre vous n’hésiteraient pas à décrocher des flèches sur le pouvoir en disant que c’est des arrangements», a-t-il tangué avant d’ajouter: «Si c’est ça l’immixtion, c’est une bonne immixtion parce que ça nous rassure que le 27 février, il pourra se présenter devant le juge».

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *