Eddie Komboïgo à la MACO: les raisons - Les échos du Faso
Accueil » Mounafica » Eddie Komboïgo à la MACO: les raisons

Eddie Komboïgo à la MACO: les raisons

C’est en suivant un groupe d’humanitaires qui ont voulu en ce mois béni de Ramadan se rendre à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) que moi Mounafica je suis tombé sur la présence à la MACO d’Eddie Komboïgo, le président nouvellement élu du parti de Blaise Compaoré, le CDP. Automatiquement, mes antennes ont abandonné les humanitaires pour se diriger sur le président du CDP. A-t-il encore des bisbilles avec la justice? Qu’est-il venu faire en ces lieux?

Des sons captés, Eddie est allé à la MACO pour rendre visite à une militante qui est incarcérée depuis un bon moment. Qui est cette militante qui peut bien faire déplacer le président du CDP?

Dans les recherches, il ressort qu’elle est impliquée dans l’affaire du coup d’Etat déjoué, et comme il n’y a pas de quartier des femmes à la Maison d’arrêt et de correction des Armées (MACA) (à ne pas confondre avec La Mecque en mooré), on l’a transférée à la MACO. Visiblement, c’est une militante qui a de l’importance aux yeux du président du CDP; et donc en fouillant, il nous a été dit qu’elle serait la fiancée ou l’épouse d’un des fils du Général Diendéré. Et des bribes qui nous ont été données, cette militante a toujours des problèmes avec les gardes de sécurité.

Il nous est revenu que lors de la visite de la ministre de l’Action sociale au quartier des femmes, celle que Eddie est allé voir ne voulait pas rencontrer Madame la ministre. Les gardes l’ont presque forcée à assister à la rencontre avec Madame Ilboudo Marshall… Il se dit aussi qu’elle se plaint à longueur de journée sur les conditions de détention; et ne cesse de demander à aller faire des visites médicales dans une clinique privée.

Quand elle a reçu la visite du président du CDP, mes antennes ont suivi leur tête-à-tête qui a été très long. Les sons captés ne sont pas particulièrement audibles. Mais on imagine bien de par les mouvements des lèvres des deux interlocuteurs qu’il s’agissait bien d’une visite de réconfort, d’encouragement et surtout rassurer la bonne dame qu’elle n’est pas seule, elle n’est pas abandonnée.

La présence d’Eddie Komboïgo a été saisie par certains pensionnaires comme Will Telecom pour échanger avec lui.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *