Accueil » En face du miroir » Elections à venir: la synergie de Fasomédias lancée

Elections à venir: la synergie de Fasomédias lancée

L’Union nationale de l’audiovisuel libre du Faso (UNALFA) a rencontré la presse dans l’après-midi du lundi 26 octobre 2015 à Ouagadougou. La conférence de presse avait pour but de présenter le projet sur la synergie de Fasomédias et de remettre des kits de relais aux 60 radios concernées par le projet. Cette rencontre est une phase qui permettra d’entrée réellement dans le processus de couverture des élections à venir.

Le présidium lors des échanges
Le présidium lors des échanges

Cette synergie est une composante du projet Fasomédias qui, depuis le mois de février 2015, a pour but d’aider les journalistes à renforcer leurs capacités afin de faire face aux échéances électorales. C’est aussi un projet de renforcement des capacités des médias à travers une série de formations, puis la mise en place d’une synergie entre médias d’une part et, entre médias et organisations de la société civile (OSC) d’autre part.
L’idée, selon les explications du président de l’UNALFA, Charlemagne Abissi, est que ces deux entités puissent se mettre ensemble pour questionner les candidats à la présidentielle, aux législatives ainsi qu’aux municipales. Avec cette nouvelle donne, les médias sont censés pouvoir poser des questions précises sur des détails avec des chiffres à l’appui sur des domaines comme la politique, l’économie, l’environnement, l’emploi, la santé.

Le DG de Ouaga FM recevant les kits
Le DG de Ouaga FM recevant les kits

Ce projet, qui a commencé avec 30 radios dont une dizaine à Ouagadougou, a, avec l’appui de ses partenaires, obtenu 30 kits de reportage de plus pour le relai des émissions. Ce qui porte à soixante, le nombre de radios au Burkina qui vont pouvoir relayer le programme en synergie.
C’est le Directeur général de la radio Ouaga FM, Bagnomboué Bakyono, qui a réceptionné les kits de relais, notamment des antennes paraboliques, au profit des radios bénéficiaires. L’occasion a été saisie par les organisateurs pour mentionner qu’il y aura trois grands programmes à partir du mois de novembre 2015. Il s’agit, notamment, de L’heure du citoyen où les 60 radios des différentes provinces et régions du pays auront une heure d’émission en synergie. A cela s’ajoute Le grand oral qui est un exercice de confrontation des programmes des candidats qui va durer une semaine à raison de deux candidats par émission, puis La journée électorale où les émissions en synergie seront en continu aussi bien dans la journée que dans la soirée du 29 novembre. Pour ce faire, le projet a mis en place une rédaction centrale de 15 journalistes.

Le DG de Ouaga FM recevant les kits
C’est à partir d’ici que la synergie sera en marche

Le président de l’UNALFA rassure que, techniquement, il n’y a aucun problème pour la réalisation du projet.
Roukiatou Ouédraogo, chargée de communication et de plaidoyer du Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG), a déclaré que dès le lancement du projet, le SPONG a marqué son intérêt et son engagement puis, dans la mesure du possible, a assuré sa participation et apporté sa vision et sa contribution pour l’atteinte des objectifs recherchés. Les initiateurs du projet ont, par ailleurs, montré leur volonté à pérenniser une telle collaboration entre les médias burkinabè au-delà des élections à venir et ont promis de travailler à la réalisation d’un tel objectif.
Omar Compaoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *