Accueil » Politique » Elections de 2020: l’ADF/RDA affute ses armes

Elections de 2020: l’ADF/RDA affute ses armes

Après le congrès de l’ADF/RDA les 29, 30 et 31 mars dernier, à Bobo-Dioulasso, il était question pour Me Gilbert Noël Ouédraogo ce 28 avril de rencontrer les membres du bureau exécutif national. Un entretien à huis clos  avec ses camarades  avant de rencontrer la presse pour faire le point de leur rencontre. Mais en marge de l’ordre du jour, Me Gilbert Ouédraogo a bien voulu s’exprimer sur le sujet de la réconciliation nationale mais aussi, par rapport à la lettre de Blaise Compaoré ancien président du Burkina Faso adressée à l’actuel Président Roch Mark Christian Kaboré.

Me Gilbert Noël Ouédraogo et ses camarades au siège du parti

« Il était question pour nous de rencontrer, le nouveau Bureau exécutif national du parti, pour une prise de contact et procéder à l’installation des membres de ce bureau » a fait savoir Me Gilbert Ouédraogo, ce 28 avril. Il a été aussi question « d’arrêter un programme et une stratégie car comme vous le savez, nous allons à une bataille électorale et pas des moindre; c’est les élections législatives et présidentielles de 2020. Et donc  aujourd’hui nous avons discuté de tous cela, pour voir quelle stratégie mettre en place pour être efficace et être élu au soir des élections de 2020 » a-il-ajouté.

Pour ce qui est de la stratégie de l’ADF/ RDA pour 2020, Me Ouédraogo dit ne pas être dans le secret des dieux avec son bureaux exécutif national. Pour, lui il n’y a rien a caché «  la stratégie qui se dessine, c’est que nous serons sur le terrain, et nous serons de tous les combat avec le peuple, car c’est avec le peuple que nous allons gagner. Nous somme confiants et nous savons que notre candidature va porter fruit» a-t-il indiqué.

Me Gilbert Ouedraogo,le président de l’ADF/RDA

Par ailleurs, Me Ouédraogo s’est prononcé sur la question pendante de la réconciliation nationale au Burkina Faso. Aussi, il a fait savoir qu’aux premières heures de l’insurrection l’ADF/RDA appelait déjà à la réconciliation «s’il y a un parti qui a toujours été pour la réconciliation  et qui a porté ce débat même sous la transition, aux premières heures de l’insurrection c’est bien l’ADF/RDA, si y a un parti qui a indiqué la voie de la demande du pardon, c’est bien l’ADF/RDA. Donc c’est dire que nous avons toujours milité pour qu’il y ait la réconciliation » a-t-il insinué. Aussi, il précise : «  Mais pas n’importe quelle réconciliation. Nous voulons une véritable réconciliation sincère où la vérité est connue où là, il faut la justice, qu’elle soit faite. Nous sommes partants pour toutes les initiatives pour la réconciliation car au finish nous sommes tous comptables de ce qui s’est passé, nous sommes tous coupables et nous sommes tous victimes de ce qui s’est passé. De ce fait, il faut qu’on se parle, pour que la vérité soit dite et que l’on puisse construire sereinement le Burkina Faso » a-t-il fait savoir.

En ce qui concerne la lettre de Blaise Compaoré au président Roch Kaboré, Me Gilbert Ouédraogo estime que cela est une bonne chose « nous estimons que Blaise Compaoré est Burkinabè et qu’il  peut apporter sa contribution. Par conséquent, il appartient au président Roch Kaboré d’en faire bon usage » a-t-il opiné. En définitive, il a fait savoir qu’il ne faut jamais refuser une main tendue, « nous sommes des africains et chacun peut apporter sa contribution » a-t-il estimé.

Hamadou Ouédraogo

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *