Accueil » Lu, vu, entendu » Encore eux!

Encore eux!

Ces appels à témoins sont souvent mal compris et sont réutilisés à mauvais escient

Chat échaudé craint l’eau froide, dit la sagesse. Mais visiblement cette pensée hautement philosophique ne semble pas applicable aux Burkinabè de l’après-insurrection. Laissons de côté l’incivisme inscrit en lettres d’or dans les comportements des tout-petits et même des tout-grands. Passons sur les grèves perlées qui handicapent tout le système socioéconomique. En plus de ces faits dénoncés et toujours dénonciables, il y a, ô comble de douleur, cette nouvelle manie à se faire peur, une sorte de sadomasochisme qui se base sur les attaques terroristes pour ajouter de l’angoisse à l’angoisse permanente des populations.

Que n’a-t-on pas dit sur l’usage des pétards? Tout ou presque, mais rien n’y fit, il y a toujours des têtes brûlées qui aiment s’amuser à faire exploser des pétards pour manifester leur joie. C’est méchant et plus méchant encore est ce phénomène des ‘’fake news’’.

Pour un oui ou pour un non, il y a des gens qui balancent sur les réseaux sociaux des nouvelles effrayantes sur la ville de Ouaga. Du genre, il ne faut pas aller dans tel quartier, il faut éviter tel lieu, il faut se méfier de telle rue… la liste est longue. Et pour se donner plus de contenance, ils allient à ces fausses nouvelles le nom de la police ou de la gendarmerie.

Or après vérification, il n’en est rien. C’est très souvent une mauvaise interprétation d’un communiqué des FDS qui se transforme en fake news.

La gendarmerie a lancé un appel à témoins pour compléter ses enquêtes sur les terroristes de Rayongo; et hop, les colporteurs, les oiseaux de mauvais augure ont sauté sur cet appel pour en faire une nouvelle inquiétante.

J’ai surpris des gens en discussion sur les photos des terroristes tués à Rayongo. Pour eux, cette affiche est en fait un avis de recherche; en simple, la gendarmerie est à la recherche des terroristes qui ont pu s’échapper des mailles du filet des FDS à Rayongo. Et comme le téléphone arabe est fort en déformation, cela a pu donner cette affaire de «un terroriste hautement armé est en cavale dans la ville de Ouagadougou, la gendarmerie est à sa recherche».

Quand on reçoit une telle nouvelle dans son portable, il faut avouer qu’on ne peut plus rester serein. La peur, sentiment humain normal, s’installe dans les esprits et du coup on fait le jeu des terroristes, ’’on est terrorisé’’. Dans mes recherches, j’ai deux pistes. La première est celle des mauvais esprits inconscients qui s’amusent à se faire peur et à apeurer les autres. La deuxième piste indexe les groupes terroristes eux-mêmes qui savent très bien que l’information est une arme redoutable.

Il n’est donc pas exclu que les concepteurs des actes terroristes soient aussi les créateurs de ces messages de mauvais goût pour créer la panique au sein des populations. Voilà pourquoi dès que je reçois un message du genre ’’il faut éviter ici ou là car selon les FDS il y a un terrible terroriste armé…’’, automatiquement, on fait ‘’delete’’, on l’efface. Car si on le partage, on participe sans le savoir à la divulgation d’une frayeur qui peut avoir des conséquences dommageables sur les populations.

L’autre jour, j’ai reçu un message qui me recommandait fortement de ne pas décrocher une série de numéros: «Ils sont à la recherche de sacrifice humain pour leur rituel juste la voix suffit, envoie ce sms à tes amis. Stp c’est urgent!!! C’est tout de suite». Et pourquoi la société de téléphonie ne les dénonce-t-elle pas à l’autorité, ai-je répondu à mon interlocuteur.

Facebook est inondé de ce genre de messages. Ayons un esprit de discernement, essayons de réfléchir un peu… quand miême!

O H

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *