Accueil » Défense-Sécurité » ENSOG: 736 sous-officiers gendarmerie prêts pour la défense de la patrie

ENSOG: 736 sous-officiers gendarmerie prêts pour la défense de la patrie

Les officiels à la cérémonie

La 44ème promotion des sous-officiers de gendarmerie, forte de 736 personnes, a effectué sa sortie le vendredi 21 septembre 2018 à Bobo-Dioulasso en présence du ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants.

Avec pour nom de baptême «dévouement et sacrifice», cette promotion est composée de 736 éléments dont 25 filles. Pour les responsables de l’école, le nom de baptême se justifie par le contexte sécuritaire actuel.

Cette remise d’épaulettes marque la fin de la formation….

Au nombre de 750 à l’entrée, un élève a été recalé, 14 ont redoublé, 3 ont été radiés et 736 dont 25 filles sont jugés aptes avec une moyenne de plus ou moins 12,50 soit un taux de succès de 99, 86% selon le capitaine Kitri Stéphane Sessouma, commandant de l’Ecole nationale des sous-officiers de gendarmerie (ENSOG).

Un résultat que les nouveaux gendarmes mettent au compte de la «bonne qualité de la formation à eux dispensée» et ce, malgré les difficultés.

Major de la promotion, le maréchal de logis Saydou Ouédraogo, a ainsi rappelé les composantes de leur formation qui, selon lui, sont d’ordre moral, physique et intellectuel. «La formation morale qui a développé l’esprit de discipline, la maîtrise de soi et le sens de l’éthique des soldats, comporte des valeurs essentielles pour l’exécution des missions qui nous seront confiées dans une société de plus en plus complexe aux exigences multiples. La formation physique qui quant à elle, avait pour objectif de renforcer l’endurance des élèves pour les préparer à une exécution efficace et efficiente des missions dans un contexte de défi sécuritaire de plus en plus grandissant. Quant à la formation intellectuelle qui comporte des connaissances militaires, juridiques, professionnelles et générales, elle permettra aux futurs gendarmes d’être de bons soldats de la loi mais aussi des citoyens conscients d’appartenir à une société organisée selon les règles de l’État de droit», a-t-il signifié.

…des 736 gendarmes sous-officiers de la 44ème promotion de l’ENSOG

Prêts à servir la nation, ces derniers, qui ont reçu leurs épaulettes marquant la fin de leur formation, disent avoir bénéficié également des stages au secourisme et des conférences sur des thèmes variés.

Colonel-major Omer Tapsoba, Chef d’état-major de la gendarmerie nationale

Patron de la cérémonie de sortie de cette promotion de gendarmes sous-officiers, Jean Claude Bouda, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, est confiant quant à leur apport dans la lutte contre l’insécurité au Pays des hommes intègres. «Cette 44e promotion va apporter sa contribution dans le cadre de la lutte implacable que nous allons mener contre ce terrorisme pour que le Burkina connaisse un climat de sérénité, de paix, de stabilité pour pouvoir bâtir un Burkina Faso où il fait bon vivre», a-t-il insisté.

L’occasion faisant le larron, les nouveaux gendarmes sous-officiers ont mis à profit la cérémonie pour porter à la connaissance des autorités, les difficultés que rencontre l’école. Lesquelles difficultés sont essentiellement le manque d’infrastructures et de matériels comme des ambulances. Aussi, ont-ils insisté sur la construction et l’équipement de l’école de Gendarmerie située à Lôgôfourousso, une localité située à une quinzaine de kilomètres de la ville de Bobo-Dioulasso sur l’axe Bobo-Orodara.

Cheik Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *