Accueil » Lu, vu, entendu » Entre les fausses et les vraies news, prompt rétablissement au président gabonais Ali Bongo Ondimba

Entre les fausses et les vraies news, prompt rétablissement au président gabonais Ali Bongo Ondimba

Le président gabonais, Ali Bongo (ph rfi.fr)

Depuis quelques jours, le président gabonais Ali Bongo Ondimba est invisible. Il a été «victime d’un évanouissement suivi d’une hospitalisation alors qu’il se trouvait en Arabie saoudite» écrit la Lettre du Continent dans sa dernière livraison. Le chef de l’Etat gabonais se trouvait en Arabie saoudite pour assister au forum économique Future Investment Initiative.

Il n’en fallait pas plus pour que les rumeurs les plus folles courent à son sujet. La présidence de la République gabonaise, par l’intermédiaire de son porte-parole, Ike Ngouoni Aïla Oyouomi, avait déclaré, dimanche dernier, qu’Ali Bongo avait été hospitalisé à la suite d’un ‘’malaise’’, suite à «une fatigue sévère due à une très forte activité ces derniers mois»  et que le président se repose dans une clinique de Riyad, en Arabie saoudite.

Mais d’autres sources irévèlent au contraire avec insistance que l’état de santé du Président Bongo est préoccupant. Par divers recoupements d’informations, il ressort qu’il a été «admis en urgence dans le service des soins intensifs de neurologie, le 23 octobre 2018 à 11h32» révèle la transcription de la lecture par un anonyme d’un compte rendu d’hospitalisation d’Ali Bongo Ondimba.

Le même compte rendu aurait montré que le patient «a brutalement présenté un déficit hémicorporel gauche associé à une aphasie» pour aboutir à la conclusion qu’Ali Bongo a été victime d’un accident vasculaire hémorragique dont la prise en charge s’avère difficile au King Faisal. D’où la demande d’évacuation autorisée par les autorités saoudiennes, à la demande de la famille, des proches et collaborateurs. Fake News?

La lettre du Continent, elle, parle du 24 octobre comme date du début de son hospitalisation. Pour ce qu’elle sait, elle écrit que «les médecins, y compris son médecin français qui a fait le déplacement, attendent un réveil définitif du chef de l’Etat pour se prononcer», vu qu’il a été «placé en sommeil artificiel léger pour permettre à l’œdème de se résorber».

Affaire donc à suivre. Mais en attendant, prompt rétablissement à El hadj Ali Bongo Ondimba, président de la République du Gabon.

Hidogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *