Accueil » Société » Entreprenariat: des jeunes commerçants et entrepreneurs se réunissent pour promouvoir leurs secteurs d’activités

Entreprenariat: des jeunes commerçants et entrepreneurs se réunissent pour promouvoir leurs secteurs d’activités

Sous le parrainage du président de la Chambre de commerce représenté par le président de la Chambre de commerce de la région du Centre et le co-parrainage de Inoussa Kanazoé, PDG de Kanis international, des jeunes commerçants et entrepreneurs ont organisé une rencontre le samedi 23 septembre à Ouagadougou, pour promouvoir leurs secteurs d’activités. Étaient également présentes à cette cérémonie plusieurs autorités politiques, coutumières et religieuses.

La coupure du ruban
Aziz Nignan, SG de l’AJCB

«Créer et mener des actions pour le développement durable et de la solidarité, œuvrer pour un réel épanouissement de la jeunesse, renforcer les recherches et la formation professionnelle, mener des activités pour la promotion de l’agrosylvo-pastorale, l’agroalimentaire et l’élevage, promouvoir le développement à travers le commerce, la réalisation des œuvres BTP et autres». Tels sont les objectifs qui ont motivé des jeunes commerçants et entrepreneurs à se regrouper au sein d’une association, pour constituer un cadre favorable à la défense de leurs intérêts et la promotion de leurs différents secteurs d’activités.

Plus spécifiquement, l’AJCB ambitionne de former et de sensibiliser ses membres sur la nécessité des paiements des impôts et taxes, sur l’importance du respect des procédures douanières et apporter sa contribution au PNDES.

Créée en mars 2017 après les élections consulaires de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina, l’AJCB compte en sept mois d’existence, plus de 200 membres.

Le parrain de la cérémonie, Hamid Ouédraogo (milieu), avec à sa droite, Inoussa Kanazoé dit Kanis

Pour canaliser ses actions dans les cinq années à venir, l’AJCB s’est dotée d’un plan stratégique 2017-2021 dont le coût est évalué à un milliard cent quatre-vingt dix neuf mille F CFA. Il s’agit, selon le secrétaire général, Aziz Nignan, de former d’ici 2021, deux mille jeunes, soit en moyenne 100 jeunes par trimestre sur les thématiques ayant trait à l’auto-emploi. Aussi, d’aider d’ici 2021, deux mille jeunes à avoir accès au financement nécessaire pour le démarrage de leurs activités et enfin d’encadrer d’ici 2021, deux mille jeunes dans la mise en place et le suivi de leurs activités à travers des conseils et formations. Pour atteindre ces objectifs, dévoile Aziz Nignan, «nous comptons organiser des forums au plan national qu’international pour récolter des fonds auprès des partenaires techniques et financiers».

De quoi donner des motifs de satisfaction au parrain de la cérémonie représenté par le président de la Chambre de commerce de la région du Centre, Hamidou Ouédraogo. «Je connais bien ces jeunes. Ce sont des jeunes qui se débrouillent, et qui veulent travailler. Ils ne demandent pas que de l’argent, mais aussi des conseils. Nous allons sur la base de notre petite expérience, les aider et les conseiller pour qu’ils aillent de l’avant», a-t-il promis.

Il faut noter  que depuis sa création, l’AJCB a déjà formé 150 jeunes avec un accompagnement de 35 jeunes sur fonds propres.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *