Erection d’un musée sur le site de l’ex-Assemblée nationale: Luc Marius Ibriga fait le point au président de l’Assemblée - Les échos du Faso
Accueil » Ca se passe à l'assemblée » Erection d’un musée sur le site de l’ex-Assemblée nationale: Luc Marius Ibriga fait le point au président de l’Assemblée

Erection d’un musée sur le site de l’ex-Assemblée nationale: Luc Marius Ibriga fait le point au président de l’Assemblée

Le président de l’Assemblée nationale a reçu en audience le mardi 9 janvier 2018, une délégation de la Coordination des organisations de la société civile pour une observation domestique des élections (Codel), conduite par son président maître Halidou Ouédraogo et l’Association «Mémoire et Conscience», conduite par le Professeur Luc Marius Ibriga, venue lui faire le point de l’avancée de l’érection du musée sur le site de l’ex-Assemblée nationale.

Professeur Luc Marius Ibriga, de l’Association «Mémoire et Conscience» et sa délégation

Considéré comme le «musée des luttes du peuples burkinabè» par le professeur Luc Marius Ibriga, l’idée d’ériger un musée sur le site de l’ex-Assemblée nationale est née de la volonté de l’Association Mémoire et Conscience. A travers ce projet, l’association veut faire de ce site qui a été pris à partie par le peuple insurgé, un lieu de mémoire vivant, un lieu d’apprentissage, de débat…

Le président de la (Codel), maître Halidou Ouédraogo (gauche) et le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé

Dans le but de faire le point de l’état d’avancement des travaux, une délégation de l’Association conduite par le Professeur Luc Marius Ibriga a rencontré le président de l’Assemblée nationale, Alassane Balla Sakandé. «Nous sommes venus faire au président de l’Assemblée le point de l’avancée des travaux. Nous avons déjà lancé des concours d’idée sur la réalisation de ce complexe architectural et actuellement nous sommes à la phase de réalisation de ce concours. Nous avons donc besoin d’un certain nombre de documents cadastraux et des documents sur la qualité et la solidité des édifices de l’ex-Assemblée», a confié à la presse le professeur Ibriga qui s’est dit satisfait de cette rencontre. «Il nous a rassurés qu’il mettra les services de l’Assemblée en branle pour que nous puissions avoir ces documents».

Tout comme l’Association «Mémoire et Conscience», une délégation de la Coordination des organisations de la société civile pour une observation domestique des élections (CODEL) conduite par son président, maître Halidou Ouédraogo a également rencontré le président de l’Assemblée nationale pour lui faire le point de leurs activités. «Ça été l’occasion pour nous d’échanger sur les missions du Parlement et d’avoir des réponses sur des propositions de vote de lois, des projets de loi, des répartitions budgétaires et de promotions d’enquêtes parlementaires», a-t-il noté. Pour lui, cet exercice rentre dans le rôle de veille citoyenne de son association pour le renforcement de l’Etat de droit. Une fois renforcés de ces informations, foi de Halidou Ouédraogo, «nous pouvons les partager au niveau de nos associations et surtout au niveau des populations pour qu’elles comprennent le rôle du Parlement», a-t-il laissé entendre.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *