Eric Bougouma satisfait des travaux de l’avenue de la Dignité réhabilitée entièrement en béton bitumineux - Les échos du Faso
Accueil » Gouvernance - Développement » Eric Bougouma satisfait des travaux de l’avenue de la Dignité réhabilitée entièrement en béton bitumineux

Eric Bougouma satisfait des travaux de l’avenue de la Dignité réhabilitée entièrement en béton bitumineux

Le ministre des Infrastructures (en blanc à droite) en compagnie du maire de la ville de Ouagadougou sur l’avenue de la Dignité pour constater l’état d’avancement des travaux

Toujours soucieux du travail bien fait, le ministre des Infrastructures, comme à ses habitudes, a effectué une visite en compagnie du maire de la ville de Ouagadougou sur le chantier de réhabilitation de l’avenue de la Dignité passant devant la Maison de culture Jean-Pierre Guingané le vendredi 11 mai 2018. L’objectif est de constater l’état d’avancement des travaux dont le taux d’exécution est de 71,73% à ce jour pour un délai consommé de 6,67%.

L’avenue de la Dignité sera réhabilitée totalement en béton bitumineux

Les usagers empruntant l’avenue de la Dignité vivaient un calvaire dû à l’état de dégradation de la route. Fidèle à ses engagements de désengorger la ville de Ouagadougou, le ministère des Infrastructures a, sur la base des économies réalisées sur le projet de construction et de bitumage de la route Ouagadougou-Komsilga dont les travaux ont été lancés en septembre 2017, entrepris de réaliser les présents travaux à hauteur des ressources disponibles. «C’est pour l’utilité publique, pour le bonheur des usagers et des habitants de la ville de Ouagadougou», a lancé le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma.

Exécuté sur un linéaire de 3,25 kilomètres, ce projet va desservir les arrondissements 6 et 7 de Ouagadougou. Les travaux consistent essentiellement, selon lui, à réhabiliter entièrement l’avenue en béton bitumineux. Cela va permettre d’élargir la chaussée de 7 mètres à 8 mètres et d’accroître la durabilité de cette route en attendant le démarrage très prochain dans les quartiers périphériques des grands projets de désenclavement.

«C’est la preuve que toute la ville de Ouagadougou est en mouvement», s’est réjoui le bourgmestre de la ville, Armand Béouindé, qui a exprimé toute la gratitude du conseil municipal au gouvernement qui, à travers le ministère des Infrastructures, a pu, sur la base des économies qui ont été faites sur la voie qui mène à Komsilga, penser à réhabiliter une partie du tronçon. «Aujourd’hui, nous constatons à travers la satisfaction des populations que les travaux vont bon train», a-t-il commenté.

Éric Bougouma satisfait de l’état d’avancement des travaux

A propos de l’entretien des routes, le maire Béouindé a confié: «Nous avons acquis des engins d’entretien des voies grâce à la coopération que nous avons avec un certain nombre de partenaires techniques et financiers. A partir de l’année prochaine, vous allez voir partout sur nos voies à Ouagadougou, des engins qui vont permettre de boucher les nids-de-poule, du balayage, etc.»

Pour ce qui concerne l’éclairage, Armand Béouindé a expliqué que cette route est éclairée par l’énergie renouvelable. Or, dit-il, ces lampes font partie de la première génération des lampes qui avaient été acquises depuis longtemps. «Aujourd’hui, nous avons un problème institutionnel parce qu’entre la Sonabel, le ministère de l’Energie et les différentes communes, le transfert de compétence n’est pas totalement fait. Nous sommes en concertation avec la Sonabel pour voir qui doit prendre en charge ces réparations», a-t-il révélé.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *