Accueil » Edito » Etalons et CAN 2017: merci messieurs

Etalons et CAN 2017: merci messieurs

Le dénouement du scénario irrespirable de la demi-finale du 1er février de la CAN 2017 au Gabon nous laisse bien sûr KO debout. Nous aurions tellement aimé que les Etalons accèdent à la finale de cette coupe. Nous aurions tellement aimé une explosion de joie collective. Tant pis. Et bravo à l’équipe de l’Egypte qui, sans avoir vraiment joué, a triomphé sans gloire. Vraiment, le football est cruel! Notre rêve a été brisé. Il faut le reconnaître, la désillusion des Burkinabè a été grande. Mais le peuple fair-play du Burkina dit «Merci les Etalons pour ces moments». Les joueurs ont en effet réussi à gagner l’amour d’un peuple.

Les Braves Etalons du Burkina nous interpellent à l'esprit d'équipe
Bravo les Etalons!

Les Etalons ont réveillé un peuple. Les drapeaux burkinabè étaient partout brandis. Incontestablement, l’équipe nationale a réussi à se rendre sympathique et à incarner un sentiment d’appartenance. Cette équipe des Etalons est celle de la nation retrouvée.

Les supporters, eux, ont tenu à remercier sincèrement leur équipe. Même si le résultat final n’est pas celui qu’ils attendaient.  Nous avons vibré comme des fous. Car le football est magique et facteur de cohésion. Nous espérons seulement qu’ils nous feront revivre des moments comme ça. Malgré l’échec aux tirs aux buts; ils ont bien joué. Franchement, ils ont fait un parcours assez remarquable, eux que personne n’attendait. Bravo les Etalons! Merci de nous avoir fait rêver pendant ces quelques semaines. Bien merci Messieurs.

Les Echos du Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *