Explosion dans une mosquée près de chez Roch - Les échos du Faso
Accueil » Mounafica » Explosion dans une mosquée près de chez Roch

Explosion dans une mosquée près de chez Roch

Le vendredi dernier, les fidèles musulmans de la mosquée du dispensaire islamique de la Patte d’oie situé non loin du domicile privé du président du Faso ont eu très chaud; cela semble incongru par ces temps de fraîcheur hivernale sur Ouagadougou. Mais il y avait bien de quoi donner des sueurs froides.

En pleine séance de prière du vendredi, soudain, un bruit d’explosion dans la mosquée. Il faut souligner que cette mosquée est en étages. L’explosion a été suivie d’une flamme qui s’échappait de la poche d’un des fidèles. Alors, panique générale.

Sans attendre, les uns et les autres ont pris leurs jambes à leur cou, oubliant qu’ils étaient en hauteur. Les plus athlètes ont sauté de l’étage, les moins se sont regroupés du coup à la porte de sortie. Conséquence, personne ne pouvait sortir. Ceux d’en bas, sans chercher à comprendre, ont vidé les lieux, laissant l’iman seul.

Né Wendé, qui était dans les environs en train d’acheter une bricole, a avoué s’être retrouvé à la station juste à côté dans un sprint qu’envierait fortement Usain Bolt. C’est donc à partir de cette position que son statut de journaliste lui est revenu.

Il a essayé de comprendre. Les uns et les autres ont vite fait de penser à un attentat terroriste, le spectre morbide de janvier 2016 restant toujours dans les têtes. Certains ont affirmé que c’est un attentat suicide, quelqu’un aurait voulu se faire exploser dans la mosquée. Les versions divergeaient mais toutes allaient dans le sens d’un attentat terroriste, surtout que la zone n’est pas loin de la maison d’habitation du président du Faso.

Mais au bout du compte, il y a eu plus de peur que de mal dans le sens qu’il ne s’agit pas d’un attentat, encore moins un kamikaze. C’était seulement le téléphone portable d’un fidèle qui a explosé dans sa poche. Et c’est l’imam, dans un humour, qui a donné la bonne version tout en ironisant: «Ah bon! Vous voulez le paradis et personne ne veut mourir?»

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *