Faut-il supprimer le PMU’B? - Les échos du Faso
Accueil » Société » Faut-il supprimer le PMU’B?

Faut-il supprimer le PMU’B?

Au Burkina, le commerce des jeux de hasard est des plus florissants. L’excellente santé financière de notre loterie nationale en témoigne. Marasme financier ou pas, la LONAB respire le bien-être à pleins poumons et on ne compte plus les panneaux de signalisation et les ambulances qui portent son nom. Les emplois créés par la Loterie nationale burkinabè ne sont pas négligeables non plus. Comme elle le dit si bien «les lots aux heureux gagnants, les bénéfices à la nation entière ». Les activités de la LONAB procurent donc des avantages.

Le PMU’B est le produit le plus prisé. Les femmes, les personnes âgées, les jeunes s’y adonnent de plus en plus. Dans l’espoir de sortir de la misère. Mais mal consommé, il peut devenir une prime à la paresse et à la ruine

Mais à quel prix? Encore faut-il que ces bienfaits ne créent pas un manque à gagner les rendant dérisoires. Les cigarettes rapportent au Nigeria 1/3 de son budget.  Peut-on de ce fait encourager le tabagisme, en ignorant qu’il tue deux fois plus que l’alcool?

La LONAB est un partenaire social précieux. Régulièrement, elle fait don des ambulances aux structures de santé

Encourager les jeux de hasard, c’est encourager les moyens faciles de gagner sa vie. On ne s’étonnera donc pas que des générations entières d’hommes et de femmes deviennent incapables de gagner leur vie à la sueur de leur front et recourent au vol, à l’escroquerie, à la fraude, etc.

Les tombolas, loteries et autres peuvent être très pernicieuses, car elles habituent l’homme à se décharger de ses responsabilités au profit du dieu hasard. Un dieu hasardeux s’il en est et ceux qui misent tout sur le moindre effort pourraient devenir comme ces personnages d’Alexis Carrel qui, incapables de lutter, s’en retournent demander gîte et couvert à papa et maman quand la vie prend un tournant difficile.

Mais pour le moment, fort heureusement, notre PMU’B construit plus qu’il ne détruit. Mais attention, il faut ouvrir l’œil et le bon.

Théophile MONE

Un commentaire

  1. En réalité le PMU’B détruit plus qu’il construit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *