Accueil » Arts-Culture » FESPACO 2019: tout est fin prêt pour le jubilé d’or

FESPACO 2019: tout est fin prêt pour le jubilé d’or

Le présidium lors de la cérémonie de présentation du visuel du Fespaco 2019

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) fêtera son jubilé d’or à sa prochaine édition, en 2019. Les organisateurs de ce cinquantenaire comptent bien faire de ce rendez-vous du cinéma africain l’un des plus mémorables. D’ailleurs, les bases de cette organisation sont déjà jetées à travers cette conférence tenue ce 20 septembre à Ouagadougou. Face à la presse et aux professionnels du cinéma, il était question de présenter le visuel de cette 26ème édition du FESPACO.

Le visuel du FESPACO 2019

«Tout est déjà fin prêt pour un cinquantenaire réussi», a laissé entendre le ministre de la Culture, Abdoul Karim Sango. Placé sous le thème «Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricaniste dans son essence, son économie et sa diversité», le visuel du cinquantenaire a été présenté par le Délégué général du FESPACO, M. Ardiouma Soma. Dans ses explications, il a dit que le visuel est composé des couleurs jaune et noire du FESPACO puis d’une couleur or qui entoure l’étalon de Yennenga, lui-même en couleur or symbole du jubilé d’or.

On y voit également une actrice, Mouna Ndiaye, à la fois Burkinabè, Sénégalaise, Guinéenne et Ivoirienne, symbole du panafricanisme, entouree de pellicule marquant le passé du cinéma africain. Elle est aussi habillée en pagne traditionnel peuhl fait à la main pour marquer l’originalité et les valeurs du terroir. Son regard et sa prestance pleins d’assurance, de délicatesse et de joie laissent entrevoir un avenir radieux. C’est dire que le visuel répond au thème: «Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité». Rappelons que pour son élaboration, ledit visuel a été soumis à un appel à concurrence avant d’obtenir le produit fini, choisi parmi tant d’autres. Le président du jury pour son choix est l’ancien ministre de la Culture, Philippe Savadogo.

Les participants à la cérémonie de présentation du visuel

Par ailleurs, malgré un contexte délétère, marqué par l’insécurité et des actes répétitifs de terrorisme, le ministre de la Culture a rassuré et promis que tous les moyens seront mis en œuvre pour garantir la sécurité des festivaliers. Il a même confié que de gros moyens sont déployés pour la réussite de l’évènement avant d’ajouter que le budget de cette organisation est estimé à un milliard de francs CFA. Un budget qui a pratiquement doublé par rapport à celui de la précédente édition. Mais pour que l’évènement connaisse un franc succès, le ministre dit aussi compter sur les partenaires techniques et financiers (PTF) pour leur soutien sans faille. En l’occurrence, il souhaite l’investissement du secteur privé local pour un partenariat gagnant-gagnant afin que les retombées de l’évènement puissent être profitables à tous.

En rappel, les innovations majeures de cette année sont la revalorisation du film documentaire, la consécration d’une section pour les films d’animations et l’ouverture d’un forum y relatif. Pour cette année, honneur est fait à la région des Grands Lacs avec le Rwanda comme pays invité d’honneur.

Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *