Accueil » Arts-Culture » Le Festival de la musique live de Gounghin (FEMULIG), prépare sa 3ème édition

Le Festival de la musique live de Gounghin (FEMULIG), prépare sa 3ème édition

Les 30 novembre, 1er et 2 décembre 2018 seront consacrés au Festival de la musique live de Gounghin sous le thème «rôle et place du musicien instrumentaliste dans le rayonnement de la musique au Burkina Faso». C’est une annonce qui a été faite par l’ensemble musical « Le levain » ce 22 novembre 2018 à Ouagadougou en présence de la presse. Organisateur de l’évènement, l’ensemble musical «Le levain» n’a pas trouver meilleur endroit que l’Institut national de formation artistique et culturelle (INAFAC), situé au quartier Gounghin de Ouagadougou, pour abriter un tel rendez-vous.

Maximilien Somé coordonnateur de l’ensemble musical «Le levain»
Le présidium lors de la rencontre

La culture est le ciment de toute société humaine, elle est l’affirmation d’une certaine identité et même d’une certaine appartenance sociétale. Dans son pan distractif, il y a la musique. Aussi, dans une lancée de la promotion culturelle, l’ensemble musical « Le levain » entend promouvoir la musique live. Le FEMULIG, puisse que c’est de cela qu’il s’agit, se veut être un cadre de valorisation et de la promotion de la musique et des instrumentistes burkinabé à travers le live. Placé sous le haut patronage du ministre de la Culture, Abdoul Karim Sango, et sous le parrainage de Adama Venegda Dada,s, la 3ème édition du FEMULIG, selon Maximilien Somé, coordonnateur de l’ensemble musical «Le levain», sera un tremplin d’expression du talent musical burkinabé. Et cette édition de 2018, à en croire le coordonnateur, se tiendra avec plusieurs activités au programme. Il sera servi aux festivaliers, des conférences débats, des masters class pour discuter sur tous les contours du live. Il y aura aussi tout naturellement, des prestations d’artistes uniquement en live, des rues marchandes, et pour terminer en beauté, une nuit des lauréats et des partenaires.

Les journalistes présents à la conférence de presse

Pour cette édition, le pays invité d’honneur est  la Côte d’Ivoire. Ce pays de culture où la musique occupe une part importante dans son milieu artistique sera représenté par un orchestre 100% Féminin. Dénommé  » Bella Mondo » cet orchestre ivoirien viendra appuyer leurs frères burkinabé, pour faire vibrer Gounghin et donner la saveur musicale propre au live précise, M. Somé.

En rappel, ce festival sera libre d’accès et connaîtra la participation d’une trentaine d’artistes. Malgré les difficultés, le coordonnateur entend relever les défis organisationnels et noter les imperfections pour les futures échéances. Pour l’heure, il affirme haut et fort «La 3ème édition du Festival de la musique live aura bel et bien lieu».

Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *