Comment la fille domestique devient-elle une coépouse? - Les échos du Faso
Accueil » Société » Comment la fille domestique devient-elle une coépouse?

Comment la fille domestique devient-elle une coépouse?

Certaines familles pour leurs besoins, recrutent des domestiques pour leur rendre service. Ces dernières sont chargées de prendre soin des enfants, faire la cuisine et les ménages dans la maison. Mais il arrive que certaines domestiques fassent les yeux doux aux maris de leurs patronnes et vice versa. Peut-on pour autant dire que certaines filles de ménages sont des voleuses de Maris? A qui la faute?

D’âge mur, assez belle et bonne à tout faire, la domestique peut vite devenir votre coépouse si vous n’y prenez garde

Souvent recrutées sur recommandation des amies ou à la faveur d’une rencontre hasardeuse, certaines domestiques peuvent vous être d’un secours inestimable comme un être votre cauchemarde : mettre votre foyer sous haute tension.

D’ordinaire le travail de la domestique dont l’âge varie entre 15 et 18 ans, consiste à balayer la cour, laver les assiettes, entretenir la maison. Il arrive que les matins, elle emmène les enfants à l’école et fasse des achats au marché.

Son salaire varie d’un foyer à un autre selon qu’elle y est logée, nourrie ou pas. Mais généralement sa rémunération tourne autour de 15000 F CFA. Les couples les plus généreux vont jusqu’à 25 000 F CFA.

Malheureusement, certaines épouses, par manque de temps ou par paresse laissent la domestique faire la cuisine ou dresser le lit conjugal par moment. Si par mégarde la «bonne» a atteint l’âge de la majorité, ne s’habille pas décemment, il peut arriver que l’époux apprécie et son travail bien fait et elle-même. Des compliments sur lesquels elle ne crachera pas. C’est d’ailleurs à ces moments que naissent les complicités dangereuses faites de cadeaux et de remerciements. Surtout si la femme de foyer est capricieuse et pas disponible pour son mari!

Il a même été prouvé que les envies nouvelles et faiblesses passagères des hommes augmentent là où les routines sexuelles sont criardes. En effet, par honte, certains couples ne partagent pas leurs fantasmes réciproques. Ce qui peut créer une envie de changement, sans pour autant signifier que l’autre ne vous aime plus. C’est pourquoi il ne faut pas vous priver de vos fantasmes sexuels avec votre homme ou votre femme. Vous serez encore plus liés et plus complices.

C’est évident, apprendre que l’on a été trompée est douloureux, humiliant même parfois. Il faut donc éviter, tant que cela est possible, que notre partenaire éprouve un besoin ou bien ne puisse pas satisfaire ses envies avec nous.

Sans dire oui à tout et sans faire des choses que nous ne voulons pas, laissons parler nos désirs, notre imagination. Prenez l’habitude de partager vos envies avec votre partenaire afin qu’il en fasse de même. Vous devez vous sentir en totale confiance l’un avec l’autre. Et dans ces conditions, la bonne ne pourra pas être celle par qui le scandale arrive. Certes la prudence dans le recrutement et la vigilance s’imposent. Mais quand la connexion est forte entre vous, la peur de perdre la confiance de l’autre peut être une bonne gendarme, surtout en votre absence.

Théophile MONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *