Accueil » Fin d’année au PMK: des élèves ont vu leur abnégation au travail récompensée

Fin d’année au PMK: des élèves ont vu leur abnégation au travail récompensée

Les élèves du Prytanée militaire du Kadiogo (PMK) ont refermé leur année scolaire 2016-2017 le vendredi 26 mai 2017. Ce fut au cours d’une cérémonie consacrée à la distribution de prix aux élèves les plus méritants.

Le Chef d'Etat-major général des armées en compagnies des 2 élèves ayant reçu les deux prix d'excellence
Le Chef d’Etat-major général des armées en compagnies des 2 élèves ayant reçu les deux prix d’excellence

La cérémonie de clôture officielle de l’année scolaire 2016-2017 au PMK a été marquée par la récompense des meilleurs élèves. Avec une moyenne de 16,15, Wendata Dao, élève en classe de sixième et Sylvestre Kouadjo de la classe de seconde C avec une moyenne de 15,96 ont raflé les deux prix d’excellence en plus d’autres prix.

Les élèves du PMK ont vu leur mérite récompensé
Les élèves du PMK ont vu leur mérite récompensé

Sylvestre Kouadjo qui ambitionne d’intégrer les Forces armées nationales plus tard n’est pas à son premier prix. De part le passé, il a déjà reçu les prix d’excellence du second cycle, d’histoire géographie. Wendata Dao nourrit également le secret espoir de rejoindre les FAN pour devenir plus tard sapeur pompier. Pour y arriver, il compte au cours des prochaines années scolaires, mettre encore le paquet.

Cette cérémonie de distribution de prix, de l’avis du commandant du PMK, Ismaël Diawari, s’inscrit au registre des grands rendez-vous du PMK qui offre l’agréable opportunité de rendre compte à la hiérarchie du déroulement de l’année scolaire au triple plan académique, sportif et des activités péri et parascolaires.

Ainsi avec un effectif de 530 élèves dont 174 filles, cette promotion composée de 433 élèves burkinabè et 97 autres en provenance de douze nationalités d’Afrique Occidentale et Centrale, a pu mener sur le plan académique toutes les activités pédagogiques. A ce sujet, le commandant du PMK a révélé que 92,24% des élèves passent en classe supérieure. Vingt élèves sont autorisés à redoubler leurs classes tandis que 21 autres sont exclus pour insuffisance de travail.

Le commandant du PMK, Ismael Diawari
Le commandant du PMK, Ismael Diawari

Au plan sportif, même si l’USSBF n’a pas eu lieu, l’école, selon son commandant, a pris part à diverses compétitions sportives et s’est illustrée de fort belle manière. Au plan des activités parascolaires, plusieurs enfants de troupe se sont illustrés dans des concours scolaires auxquels l’école a pris part tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Au regard de ces résultats engrangés, le chef d’Etat-major général des armées, le général Oumarou Sadou, a estimé que la Nation doit être fière de cette école. De son avis, le PMK est le concours le plus crédible du Burkina. En témoigne les résultats qui sont le fruit de tous les acteurs qui ont pris en compte la particularité du PMK. «Au PMK, le droit de grève n’est pas autorisé. Même si les gens sont syndiqués on leur demande de se conformer à notre statut», a-t-il noté.

Le colonel-major Ouamarou Sadou félicitant les récipiendaires
Le général Oumarou Sadou félicitant les récipiendaires

Le commandement reconnaît le mérite des encadreurs

Reconnaissant le mérite des acteurs de l’école qui ont contribué à son rayonnement, le commandement a fait chevaliers de l’Ordre national, six enseignants pour les nombreux services rendus à l’école. C’est donc avec une grande joie, que la directrice des études du PMK, Eliane Gomgnimbou, a témoigné sa satisfaction. Aussi, elle a dédié sa médaille à ses collègues qui ont contribué à ce résultat. Concernant sa mission, elle a confié que le travail des encadreurs a consisté à faire prendre conscience aux enfants de leur potentiel et à les aider à l’exploiter. «Avec la synergie d’action, on a avec les cadres militaires et civils pu arriver au bout; d’où le bilan positif», a-t-elle dit. Au sujet du nombre d’élevés d’exclus, Mme Gomgnimbou a dévoilé que la majorité de ceux qui sont dans cette situation viennent d’ailleurs.

Très prochainement, les élèves passeront leurs examens de fin d’année. Confiant, le chef d’Etat-major général des armées, a émis le souhait de voir tous les élèves au BEPC et au BAC réussir à leur examen. «C’est le moindre mal que je puisse leur souhaiter», a-t-il conclu.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *