Accueil » Déclarations-Communiqués » Forces armées nationales: la famille des officiers s’agrandit avec l’arrivée de 42 sous-lieutenants

Forces armées nationales: la famille des officiers s’agrandit avec l’arrivée de 42 sous-lieutenants

Rentrée depuis le 21 octobre 2015 avec une moyenne d’âge de 24 ans et un niveau académique qui est la licence, c’est le samedi 22 juillet 2017 que la 16ème promotion des officiers de l’Académie militaire George Namoano (AMGN) a fait sa sortie officielle après deux ans de formation. Au nombre de 42, ces nouveaux officiers ont tous été jugés dignes de porter l’épaulette de sous-lieutenant et aptes à leur premier emploi d’officier. C’était sous la présidence du président du Faso, chef suprême des armées et le parrainage du général de division Dominique Djindéré, ambassadeur du Burkina Faso auprès de la République algérienne.

Le major de la promotion recevant son épaulette des mains du président du Faso
Le major de la promotion recevant son épaulette des mains du président du Faso

Des ports d’épaulettes, un défilé militaire et des feux d’artifices ont été les moments forts qui ont marqué la sortie officielle de la 16e promotion des élèves sous-officiers d’Active de l’Académie militaire Georges-Namoano de Pô fort de 42 stagiaires dont deux personnels féminins.

La promotion persévérance recevant les épaulettes des mains de la hiérarchie militaire
La promotion persévérance recevant les épaulettes des mains de la hiérarchie militaire

Baptisée promotion «Persévérance» par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, ces 42 officiers viennent de 9 pays différents dont 30 du Burkina Faso et 12 des autres pays comme la Centrafrique, la Côte d’Ivoire, le Djibouti, le Gabon, la Guinée Conakry, le Mali, le Niger, et le Togo.

Au terme de deux ans de scolarité, ils ont tous été jugés dignes par le commandant de l’AMGN, le lieutenant-colonel Néré Adam, de porter l’épaulette de sous-lieutenant et aptes à leur premier emploi d’officier. Avec une moyenne générale de 13,52, le sous-lieutenant Damien Sawadogo, major de la promotion s’est distingué des autres avec une moyenne de 16,09. Toute chose qui permet au commandant de l’AMGN d’affirmer que les objectifs de la formation ont été atteints.

Le Chef d'état major général des armées,le général de brigade, Oumarou Sadou
Le Chef d’état major général des armées, le général de brigade, Oumarou Sadou

En baptisant cette 16e promotion «Persévérance» dans une période où les questions sécuritaires sont importantes, le président du Faso tenait à rappeler aux nouveaux sous-lieutenants, les valeurs cardinales de l’armée que sont: la détermination, la loyauté, le courage, la défense de la patrie.

Le président du Faso a baptise la promotion persévérance pour rappeler aux nouveaux sous officiers les valeurs cardinales de larmee
Le président du Faso a baptisé la promotion persévérance pour rappeler aux nouveaux sous-officiers les valeurs cardinales de l’armée

Temple du savoir militaire, l’AMGN contribue, selon Roch Marc Christian Kaboré, au renforcement des compétences en ce qui concerne les hommes et leur capacité à jouer pleinement leur rôle. En s’engageant à «Vivre pour la patrie et vaincre pour la patrie», le président Kaboré pense que la participation de ces jeunes sous-officiers à la lutte contre le terrorisme et le trafic de tout genre est importante. Cette formation de qualité est donc une aubaine car elle va leur permettre une fois de retour dans leur pays respectifs, de contribuer au renforcement des capacités de leurs armées.

Pour sa part, le Chef d’état-major général des armées, le général de brigade Oumarou Sadou, a invité les nouveaux sous-lieutenants à s’investir pour magnifier l’éthique de l’officier et à assumer avec honneur et dignité les responsabilités qui seront les leurs dans la chaine de commandement. «Veillez à la qualité de vos rapports avec vos hommes et portez-vous toujours devant pour les conduire par l’exemple», a-t-il recommandé.

Des recommandations qui ne sont pas tombées dans les oreilles d’un sourd, car le délégué de la promotion, le sous-lieutenant Parfait Kambou s’est engagé avec ses frères d’armes, à tirer profit des conseils et multiples expériences de leurs devanciers.

Madina Belemviré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *