Accueil » Défense-Sécurité » Les Forces armées nationales reconnaissantes aux efforts consentis par les anciens combattants et anciens militaires

Les Forces armées nationales reconnaissantes aux efforts consentis par les anciens combattants et anciens militaires

Ils se sont battus sur tous les champs de la bataille; en France, en Algérie, en Indochine… Ils ont donné leurs vies pour la patrie. Ils se sont battus pour leur pays, le Burkina Faso. Eux, ce sont les anciens combattants et les anciens militaires. En hommage à tous ces braves hommes, les Forces armées nationales ont décidé de commémorer ce jeudi 20 septembre 2018, la Journée des anciens combattants et des anciens militaires, pour magnifier le sacrifice qu’ils ont consenti pour leur pays.

Le CEMGA en compagnie du général Beauchesne et du commandant Paul Tonde pour le dépôt des gerbes

Le 20 septembre 2018 est une journée spéciale pour les anciens combattants et les anciens militaires burkinabè qui ont consenti des efforts pour leur patrie. Pour les rassurer que ce sacrifice n’a pas été vain, la hiérarchie militaire a décidé de célébrer la journée des anciens combattants et des anciens militaires. En commémorant cette journée, foi du Chef d’état-major général des Armées, le général de brigade Oumarou Sadou, «nous voulons magnifier tout le sacrifice qu’ils ont donné pour leurs pays respectifs».

Les anciens combattants ont vu leurs efforts consentis à la nation magnifiée

Saluant le dévouement et l’engagement de ces braves hommes pour leur patrie, le Chef d’état-major général des Armées a invité les militaires en activité à suivre leur exemple, parce que, dit-il, même si les situations sont à des étapes différentes, les contextes sécuritaires sont peut-être identiques. «Ils ont donné leur vie pour leur patrie, nous devons aussi donner notre vie pour notre patrie et continuer le combat qu’ils ont mené. Nous allons donc transmettre le flambeau et nous le transmettrons dignement», a-t-il promis.

Venu au Burkina pour commémorer cette journée avec ses camarades, le général à la retraite Jean Pierre Beauchesne a noté que les anciens combattants et les anciens militaires sont les gardiens de la gloire des soldats burkinabè. «Ils ont servi sous le drapeau français. Ils se sont donnés sur tous les champs de la bataille, en France, en Algérie, en Indochine… Aujourd’hui, ils sont là pour rappeler que le Burkina est un grand pays», a-t-il fait remarquer. C’est pour cette raison, dit-il, que «dans ma fédération qui recueille tous les anciens combattants dans le monde entier depuis 1927, on a à cœur de les aider et de magnifier leurs actions passés».

La hiérarchie militaire était présente

Ayant terminé son service dans les armées il y a de cela 20 ans, le général Beauchesne, du haut de ses 83 ans, dit tenir encore le coup. «Je tiens le coup pour les anciens militaires et pour la gloire de leurs familles et pays», a-t-il dit.

Pour sa part, le commandant à la retraite Paul Tondé, président de l’Association des anciens combattants et anciens militaire, a souligné l’importance d’une telle journée qui rappelle, selon lui, le combat mené par les anciens combattants et anciens militaires pour la défense de leur patrie et qui ont été rappelés pour certains dans l’au-delà.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *