Accueil » Société » Formation des jeunes: le MOCAD ouvre une porte d’emploi à 100 jeunes

Formation des jeunes: le MOCAD ouvre une porte d’emploi à 100 jeunes

Le Mouvement citoyen pour l’ancrage de la démocratie a initié un projet de formation de cent (100) jeunes en informatique pour une durée de soixante jours. Débutée en février dernier, la formation s’est achevée le dimanche 28 avril 2019 par une remise d’attestations sur le terrain «bindawilla» au secteur 51 de l’arrondissement 11 de Ouagadougou. Par la même occasion et allant dans le sens d’œuvrer  pour l’autonomisation et l’indépendance des jeunes et des femmes en particulier, le MOCAD a officiellement lancé une formation de fabrication du savon de 10 associations féminines dans  la région du Centre.

la photo de famille des bénéficiaires et les organisateurs

Œuvrer pour une autonomisation et une indépendance financière des jeunes et des femmes en particulier du Burkina Faso, c’est le défi que s’est lancé le Mouvement citoyen pour l’ancrage de la démocratie (MOCAD) depuis sa création en mars 2016. Première du genre en ses trois années d’existence, le MOCAD entend accompagner l’Etat dans ses actions d’employabilité en initiant des formations  au profit des jeunes et des femmes. A travers un projet dénommé «une formation pour cent jeunes» qui s’est tenue du 1er février au 26 avril 2019 à Ouagadougou, c’est une centaine de jeunes dont la majeur partie est constituée d’étudiants qui ont bénéficié d’une formation en informatique.

Durant ces deux mois  de formation intense, ils ressortent avec quelques notions des logiciels tels que Word, Excel et Internet .

Rahouf Bayiré, président du MOCAD

Selon Rahouf Bayiré, président du MOCAD, cette formation répond à l’objectif du mouvement. «Le projet de former 100 jeunes nous est venu à l’idée, parce que notre association est composée en majorité de jeunes déscolarisés. Grâce à cette formation en informatique, ils vont arriver à s’insérer dans la société» a-t-il laissé entendre.

L’enthousiasme est également constaté chez les bénéficiaires qui louent l’initiative du MOCAD.

«Cette formation est une très bonne chose pour no

Nathalie Kamouni, l’une des bénéficiaires

us. Elle va permettre aux jeunes d’obtenir du travail et réduire le chômage. Et espérons que après nous d’autres pourrons bénéficier de cette opportunité de se frayer un chemin» a souhaité Nathalie Kamouni, l’une des bénéficiaires.

Par ailleurs, à cette même occasion, le MOCAD a affiché sa volonté de poursuivre son objectif principal. En effet, pour une autonomisation et une indépendance financière des femmes, il a lancé officiellement une formation en saponification au profit de femmes de dix associations féminines de la ville de Ouagadougou.

Là encore, par une activité économique digne et pérenne de ce type, le  MOCAD compte œuvrer aux côtés des autorités afin de subvenir aux besoins des femmes surtout celles qui vivent dans les zones «non loties». Un avis partagé par le parrain du lancement de la formation, Stanislas Goungounga, secrétaire général du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme qui a vivement salué l’initiative du MOCAD.

Le parrain (en bleu) et les femmes pour le lancement officiel

Car pour lui, les femmes sont le pilier de l’économie et doivent de ce fait être accompagnées pour réaliser des activités génératrices de revenus en vue de leur autonomisation. Ce qui devrait leur permettre de contribuer valablement au développement du Burkina Faso. «J’ai pu constater l’enthousiasme et la formidable énergie investie par toutes ces personnes du MOCAD. Aller au bout de ce projet est un grand espoir pour moi  et j’ai donc décidé de m’investir à mon tour et de les soutenir» a dit le parrain.

Ce programme débutera en mai prochain selon les organisateurs et concerne actuellement 10 associations féminines de la ville de Ouagadougou  et les zones «non loties» en particulier pour une durée indéterminée jusqu’à l’autonomie de chacune à subvenir à ses besoins.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *