Accueil » En face du miroir » Forum sur les médias: les élections de 2015 en ligne de mire

Forum sur les médias: les élections de 2015 en ligne de mire

Le présidium à l’ouverture du forum
Le présidium à l’ouverture du forum

Démocratie burkinabè: Citoyens, médias, politiques, quelles nouvelles relations? C’est le thème du séminaire FasoMédias qui s’est ouvert le mercredi 18 février 2015 à Ouagadougou. Il est l’initiative de l’Union nationale de l’Audiovisuel Libre du Faso (UNALFA) en partenariat avec Canal France International (CFI) et constitue le top de départ du projet FasoMédias. Ces échanges de quatre jours réunissent des journalistes, des responsables de médias privés et publics et d’associations ainsi que des universitaires en présence de représentants de partis politiques et des institutions concernées.
Selon ses initiateurs, le forum inaugure le projet «FasoMédias» qui permettra d’améliorer en 2015, 2016 et 2017, la formation de plusieurs dizaines de professionnels burkinabè de la presse écrite et en ligne, de la télévision ainsi que des radios de proximité et publiques, puis renforcer la coopération médias-OSC. Il contribuera à la réappropriation du champ politique par les citoyens. Pour le président de l’UNALFA, Charlemagne Abissi, «FasoMédias est précisément le type de projet dont peut rêver une structure comme l’UNALFA dont le souci premier est de renforcer de façon pratique et concrète, la capacité de ses membres. Pour ce faire, nous avons rencontré depuis plus d’une année, CFI, Agence française de coopération média, qui partage notre vision de la formation et de l’acquisition de connaissances ». *

Photo de famille des participants au forum
Photo de famille des participants au forum

Une initiative saluée par les représentants de CFI et de l’Union Européenne. Ces derniers ont applaudi la philosophie de s’assurer de la conduite à terme d’un projet de formation en intégrant systématiquement aux journées d’information, de véritables ateliers de formations qui donnent aux participants, l’opportunité d’apprendre et d’acquérir les connaissances. Ce genre de projet prend en compte un nombre limité de bénéficiaires du fait de son coût élevé mais, il a l’avantage de transmettre définitivement aux participants, des acquis solides de connaissances. FasoMédias est un projet qui prendra fin en 2017 après une série d’actions dont le présent séminaire de réflexion n’est qu’un prétexte, voire un tremplin pour établir un partenariat social entre médias et organisations de la société civile du Burkina. «Le contexte transitionnel s’y prête fort bien dans la mesure où la plateforme qui devrait s’établir entre la Société civile et les médias, permettrait enfin à ces derniers de jouer pleinement leur rôle en mettant le citoyen au centre du traitement de l’information politique» à en croire Charlemagne Abissi.

 Le président de l’UNALFA, Charlemagne Abissi et l’Ambassadeur de France, Gilles Thibault
Le président de l’UNALFA, Charlemagne Abissi et l’Ambassadeur de France, Gilles Thibault

Cette activité inaugurale de FasoMédias a connu également la présence de l’Ambassadeur de France au Burkina Faso, Gilles Thibault, qui a présidé l’ouverture des travaux aux côtés du Président du Conseil national de la Transition, Chériff Moumina Sy, patron de la cérémonie. Dans son discours d’ouverture, Gilles Thibault a relevé qu’un nouveau pan de la démocratie burkinabè s’ouvre, celui de la période électorale dans laquelle les médias auront encore une place importante à jouer. C’est pourquoi, cette rencontre sera suivie dès la semaine prochaine d’un atelier de formation. Ce qui permettra de revisiter l’environnement de travail des journalistes en mettant le doigt sans tabou sur certains problèmes qui plombent l’efficacité, voire la crédibilité des journalistes burkinabè.
Omar Compaoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *