Accueil » Politique » Front Africain pour le Changement (FAC): un nouveau parti qui entend s’affirmé

Front Africain pour le Changement (FAC): un nouveau parti qui entend s’affirmé

Créé le 19 février dernier le Front Africain pour le Change veut plus que jamais s’affirmé dans le paysage politique burkinabè. Le président M. Nacanabo Ousséini l’a fait s’avoir au cours d’une conférence de presse tenu ce 21 mars 2019 à Ouagadougou. Le parti a décliné son idéologie politique et compte faire une rupture avec les anciennes pratiques politiciennes.

le présidium lors du point de presse

« Nous somme un jeune parti qui vient d’être crée pour apporter du renouveau dans le développement du Burkina Faso ». C’est ce qu’a fait savoir le président du FAC M. Nacanabo Ousséini dit Yéro. Il affirme haut et fort que son parti nouvellement crée va prêter une main forte au président Roch Marck Christian Kaboré pour les élections présidentielles de 2020.

Mais celui-ci a bien voulu que l’on précise que son soutient est porté au président Kabore et non à son parti le MPP. Selon lui, «le président Roch est un président, avec des valeurs d’inclusion, de cohésion, de vivre ensemble qui font que je soutiendrai sa personne aux prochaines échéances ».

le président du FAC M. Nacanabo Ousséini dit Yéro

D’ailleurs a-t-il rappelé, « mon parti ne présentera pas de candidat aux élections de 2020 car il va soutenir le président Kabore mais nous allons présenter des candidats aux législatives et aux municipales de 2020 ».

En effet le FAC un parti socio-démocrate et est implanté dans 10 région du Burkina. Aussi le président du parti promet s’implanter dans les 13 régions du Burkina avant 2020. Dans les jours à venir également M. Nacanabo assure que des démarches seront entreprises pour rejoindre l’Alliance des Partis de la Majorité Présidentielle (APMP).

une vue des militants du fac au lancement

En outre selon les membres du parti, le FAC a été porté sur les fonds baptismaux pour apporter un renouveau politique au Burkina. « Nous serons pas comme ces partis de la majorité présidentiel qui vote aveuglement des lois à la demande du parti présidentiel, nous nous assurerons que ces lois vont en adéquations avec les besoins de nos populations à la base. Nous serons, de ceux qui décideront de manière inclusive avec nos populations. On sera, tout simplement ce parti, qui restera à l’écoute de ses populations car nous sommes conscients que c’est ensemble que nous bâtirons le Burkina Faso et pas autrement » a déclaré le président du FAC.

Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *