Accueil » Arts-Culture » «Le général vous parle»… depuis les flancs du Pic

«Le général vous parle»… depuis les flancs du Pic

Le proviseur du Lycée provincial reçoit son don

Le vendredi 18 mai 2018 au lycée provincial de Pô, Atiana Serge OULON, journaliste au Courrier Confidentiel a offert 20 exemplaires de son roman «Le général vous parle» à ses deux anciens établissements. C’était une cérémonie symbolique qui a regroupé les deux chefs d’établissements, Romaric DOULKOM du provincial, et Olivier BADO du lycée municipal, les membres du bureau des élèves et quelques professeurs.

Pour l’auteur Serges OULON, cet acte symbolique. C’est tout juste pour marquer sa reconnaissance à ces deux établissements, le Lycée provincial de Pô et le Lycée municipal pour avoir contribué à sa formation. Il a expliqué qu’il a fait le premier cycle au Lycée provincial et son second cycle au Lycée municipal de 1998 à 2005, année où il a obtenu son baccalauréat. Son objectif est d’encourager ses jeunes frères à lire et à emboiter ses pas.

Olivier BADO reçoit le sien

A la question de Romaric DOULKOM, proviseur du Lycée provincial, par ailleurs ancien des rédactions de Sidwaya, de savoir pourquoi il a choisi d’écrire sur ‘’le Général’’, le journaliste romancier a répondu qu’après l’insurrection et le départ de Blaise COMPAORE, il ne restait que Salif  DIALLO et le général DIENDERE qui maîtrisent réellement l’histoire de notre pays.

Le journaliste écrivain explique son choix d’avoir écrit sur le général

Pour lui, l’objectif est de permettre de mieux connaître l’histoire récente de notre pays et il a rencontré l’homme lors du crash de l’avion d’Air Algérie. Il lui a soumis l’idée qu’il a approuvée. M. OULON a expliqué que c’est un questionnaire qui lui a adressé et il a bien voulu y répondre. Il a terminé son explication en révélant qu’il est sur deux autres ouvrages qui seront bientôt sur la place du marché.

En réponse au geste du donateur, Romaric DOULKOM a, au nom des bénéficiaires, dit toute sa gratitude au donateur et lui a rassuré du bon usage qui en sera fait. Sous des ovations bien nourries, les élèves et leurs professeurs ont témoigné aussi leur reconnaissance à Serges OULON.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *