Accueil » Gouvernance - Développement » Gestion des municipalités: partage d’expériences entre le Centre et les Hauts-Bassins

Gestion des municipalités: partage d’expériences entre le Centre et les Hauts-Bassins

La section de l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) de la région du Centre a séjourné à Bobo-Dioulasso du 12 au 15 septembre 2018. Objectif, échanger avec celle des Hauts-Bassins dans la perspective d’une coopération entre les différentes municipalités du pays. La cérémonie de clôture des travaux est intervenue dans la soirée du vendredi 14 septembre 2018.

Les deux présidents

Ce cadre de concertation a regroupé au total, 19 municipalités de la région du Centre et 40 municipalités des Hauts-Bassins. Ces deux régions qui abritent en effet les deux communes du pays à statut particulier (Ouagadougou et Bobo-Dioulasso) ont, du point de vue structurel, la même physionomie, donc, les mêmes réalités.

Les responsables des deux sections

D’où la nécessité pour elles de partager les expériences de leurs gestions respectives. Toute chose qui pourrait servir de tremplin aux autres municipalités dans le cadre d’une coopération entre les municipalités du pays.

Ce cadre de concertation entre les deux sections de l’AMBF a ainsi passé en revue l’ensemble des difficultés qui minent le fonctionnement des communes et fait des propositions de solutions.

Ainsi, renforcer le système de recouvrement des ressources, diagnostiquer le fonctionnement des collectivités et améliorer les techniques de fonctionnement des collectivités au niveau des communes rurales sont donc les principaux objectifs visés par cette assemblée générale conjointe entre l’AMBF des Hauts-Bassins et l’AMBF de la région du Centre.

Des représentants des municipalités concernées

Président de l’AMBF du Centre, Lassané Pierre Yanogo, a indiqué que  les travaux entre les deux sections de la faîtière des municipalités du pays ont été fructueux et les recommandations doivent être prises en compte dans la gestion future des communes concernées par cette assemblée. «Il est plus que nécessaire que ces deux entités collaborent car les deux municipalités ont la même physionomie du point de vue structurel. Quoi de plus normal donc de partager nos expériences, tirer des leçons et enseignements de nos gestions respectives», a-t-il signifié avant d’indiquer que cette démarche pourrait servir de tremplin aux autres municipalités pour nouer des partenariats entre elles.

Ces journées de concertation entre les deux sections de l’AMBF visent selon Ladji Bakoné Millogo, président de l’AMBF/Hauts-Bassins, à mettre en exergue la «coopération sud-sud». Toute chose qui selon lui, pourrait motiver ceux qui n’y ont pas encore pensé. Pour lui, cette initiative, au regard de sa noblesse, doit être pérennisée.

Si ce coup d’essai a été un coup de maître selon lui, Ladji Bakoné Millogo  envisage déjà une mission du genre de l’AMBF/Hauts-Bassins vers celle du Centre en 2019 dans le but de renforcer le partenariat et lui donner de nouvelles orientations. Les travaux ont pris fin par la visite du barrage de Samendéni.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *