Accueil » Arts-Culture » Gestion des Ruines de Loropéni: Une forte équipe de 12 membres officiellement installée

Gestion des Ruines de Loropéni: Une forte équipe de 12 membres officiellement installée

La cérémonie d’installation du Conseil scientifique d’étude, de conservation et de mise en valeur du site des ruines de Loropéni s’est tenu ce jeudi 21 février 2019 à Ouagadougou. Présidé par l’Inspecteur général de service, Raphaël Kompaoré, représentant le ministre de la culture, des arts et du tourisme, cette cérémonie d’installation jette les bases d’une meilleure gestion afin de mieux protéger le site. Une équipe forte de 12 membres a donc officiellement été installée en présence de la presse mais aussi en présence d’Hommes de sciences, d’Hommes de culture, des arts et du tourisme du Burkina et d’ailleurs.

le présidium à l’installation officielle

Le conseil scientifique d’étude, de conservation, de concertation et de mise en valeur du site a été créé en 2009 consécutivement au classement des ruines de loropéni comme patrimoine mondiale de l’UNESCO le 26 Juin 2009. Aussi son rôle faut-il le rappelé c’est de gérer et protéger le site. Mais leur rôle ne s’arrête pas là. Le représentant du ministre, Raphaël Kompaoré, le fait savoir « il devra permettre d’améliorer les connaissances du site au profit des générations actuelles et futures ». Cela  se fera à travers des moyens pour opérationnaliser l’organe de gestion. Le représentant du ministre dit en être conscient car cela participe du processus de maintien des ruines a-t-il fait savoir. Ce conseil scientifique d’étude pourra, fournir à en croire le représentant du ministre « des éléments de réponses aux préoccupations majeures » en matière de conseil et d’orientation de recherches scientifiques.

En effet  cela s’explique car« le plan de gestion des ruines de Loropéni comporte des actions dont leur mise en valeur va nécessiter des conseils et des directives bien éclairés de la part du conseil scientifique », a-t-il laissé entendre. Aussi Il s’agira donc pour ce conseil, entre autres, de mener des « actions en lien avec la stabilisation, la recherche archéologique, historique, anthropologique et botanique ».

une vue de l’équipe officiellement installée

Léonce Ki directeur du site rappelle que « le ministère de la culture, des arts et du tourisme dans la mise en œuvre d’une politique de gestion participative a mis en place deux organes pour gérer le site des ruines de Loropéni » avant de préciser que cette installation va impliquer tous les acteurs concernés par les ruines.

Il a exhorté les 12 membres de cette équipe à être une force de proposition d’action allant dans le sens de l’amélioration des connaissances du site des ruines de Loropéni. Profitant de l’occasion, Il a aussi invité les participants, notamment la presse à visiter les Ruines de Loropéni et à y mener des activités afin de  faire connaître le site au public et partant contribuer à sa valorisation et  à sa  promotion.

Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *