Accueil » Arts-Culture » Gestion transparente, le BBDA convie ses membres pour les paiements des droits

Gestion transparente, le BBDA convie ses membres pour les paiements des droits

Le bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA), depuis un certain temps, se veut transparent dans sa gestion. Aussi, c’est dans cette optique, qu’il  a tenu ce 29 mai 2019, une conférence de presse avec la presse et ses membres pour expliquer les procédures de répartition des droits de représentation. Dans le même temps, le bureau a fait sortir l’état de paiement des droits de la deuxième session de l’année en cours explication à l’appui.

Le présidium lors du point de presse

Pour l’année en cours plus de droit 300 millions à partager entre 9 905 ayant-droits. C’est ce qu’a fait savoir Delphine Somé directrice de répartition au BBDA. Cette somme est l’état de la deuxième session de paiement des droits de l’année en cours par le BBDA. Couramment appelé « répartition de mai ». De façon détaillé cela donne  « un montant de 288 512 052 FCFA  qui sera réparti entre 4 096 membres du Bureau burkinabè des Droits d’auteur (BBDA), plus un montant de 2 435 522 FCFA qui sera réparti entre 1 786 bénéficiaires, membres de sociétés étrangères. En effet, explique  Mme Somé, « cette répartition du mois de mai porte sur les droits de répartition directe c’est-à-dire les séances occasionnelles comme les concerts, les diner gala, ect.), et les droits indirectes qui concerne les radios, télé, cinéma, ect.) ».

Aussi, les ayants droit de cette repartions du mois de mai sont : « les auteurs compositeurs et les arrangeurs d’œuvres musicales ; les auteurs d’œuvres dramatiques et chorégraphiques ; les auteurs d’œuvres audiovisuelles (réalisateurs et scénaristes) ; les auteurs d’œuvre d’art graphique et plastique ; les éditeurs dont les œuvres ont été utilisés sous forme de musique d’attente téléphonique, de publicité, de sonnerie de portable et exploitées par les radios et télévisions, les hôtel, les bars, les restaurants les kiosques, les night-clubs, les organisateurs de manifestations occasionnelles » précise Mme Somé.

Delphine Somé directrice de répartition au BBDA

Dans son souci de transparence Mme Somé à bien voulu donner les détails sur les procédures de calcules des droit avec des exemples concrets à l’appui comme pour montrer patte blanche aux artistes présent lors . A ce propos après tous calcules il ressort que le droit le plus élevé à percevoir sera de six million (6000000) contre 3001 fr CFA pour le droit le plus faible.

L’artiste Emile Ilboudo à l’état civil le Chanceux artiste musicien burkinabè présent sur place a félicité le BBDA et encouragé l’initiative. Pour lui, « c’est bien pour nous de venir connaitre nos droits, connaître comment les droits sont calculés » a-t-il fait.

H.Ouédraogo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *