Accueil » Défense-Sécurité » Gestions des matériels et approvisionnement: 20 sous-officiers de douze pays obtiennent leur diplôme

Gestions des matériels et approvisionnement: 20 sous-officiers de douze pays obtiennent leur diplôme

Après 9 semaines d’instruction qui a débuté le 31 juillet dernier, les 20 stagiaires que compose la 9e promotion ont obtenu brillamment leur diplôme de certificat technique (CT) du 1er degré dans la spécialité «gestion des matériels et des approvisionnements». La cérémonie marquant la fin de la formation a eu lieu le vendredi 29 septembre 2017 à l’Ecole militaire technique de Ouagadougou (EMTO) sous la présidence du commandant du groupement central des armées, le colonel-major Moïse Miningou.

Le colonel-major Moïse Miningou remettant le diplôme au major de la promotion

«Le diplôme à l’EMTO ne s’obtient pas, mais se mérite». C’est avec cette conviction que les 20 stagiaires ont réussi leur formation en Gestion des matériels et approvisionnements du premier degré (CT1).

Issus de 12 pays d’Afrique, les 20 sous-officiers composés de militaires et de gendarmes ont pendant 9 semaines de stage qui a débuté le 31 juillet, acquis des connaissances techniques sur comment réaliser des opérations simples de gestion de matériels, diriger une équipe de magasiniers ou une cellule d’approvisionnement et assumer la fonction d’adjoint au comptable.

Un comptable technique, renseigne le directeur des études, le lieutenant-colonel Fabrice Hecht, est une pièce maitresse dans un dispositif logistique. A ce prix, toute incompétence ou un manque de rigueur ou d’honnêteté dans la gestion des matériels ou des ressources d’une force armée se traduit selon lui par un affaiblissement de cette dernière et, à terme une diminution de sa capacité opérationnelle. «Efforcez-vous donc de maitriser votre spécialité pour être des comptables techniques, efficaces et reconnus par vos pairs aussi bien dans vos garnisons que lors des projections opérationnelles», a-t-il recommandé.

Photo de famille

En sa qualité de président de cérémonie, le commandant du groupement central des armées, le colonel-major Moïse Miningou a invité les 20 stagiaires a toujours avoir l’esprit de responsabilité. «Le matériel que vous avez à gérer est du matériel de guerre et tout ce qui est matériel militaire coûte très cher», a-t-il dit.

Pourtant, rappelle-t-il, nos armées sont pauvres. «Quand vous êtes pauvres, il faut prendre soin du peu que vous avez. Vous avez appris beaucoup de choses et si vous les mettez en pratique comme il se doit, cela va vous permettre de donner une certaine durée de vie aux matériels que nous avons», a-t-il soutenu.

Avec une moyenne de 18,33, le sergent Diabo Diassané du Burkina est le major de la 9e promotion. Témoignant sa joie d’avoir acquis des connaissances théoriques et pratiques, le sergent Diassané a promis de mettre en pratique tout ce qu’il a appris avec diligence.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *