Accueil » Défense-Sécurité » Gilles Bationo: l’homme qu’il faut à la place qu’il faut?

Gilles Bationo: l’homme qu’il faut à la place qu’il faut?

Nommé Chef d’état-major de l’armée de Terre le 7 février 2019 par le Chef d’état-major général des Armées, le colonel Gilles Bationo est l’un des chefs militaires qui a une renommée en matière de guerre. Apprécié par la troupe dans sa majorité pour son franc-parler et son pragmatisme, le nouveau Chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) a été le commandant du premier bataillon burkinabè (Badenya1) au Mali.

le colonel Gilles Bationo

Sous mandat de la CEDEAO (MISMA), il a conduit les combattants burkinabè sur le territoire malien pendant que la partie Nord était occupée par les terroristes avant le mandat de la MINUSMA (ONU). Pour ses qualités opérationnelles et son professionnalisme remarquables en tant que commandant d’une troupe en guerre, le bataillon burkinabè a été félicité par les Nations unies. A la fin de sa mission, il fut nommé commandant de la deuxième région militaire (Bobo) puis commandant de la première région militaire (Kaya).

Toujours présent aux côtés de ses hommes sur le théâtre des opérations, le nouveau CEMAT est reconnu être un bon commando depuis sa jeunesse d’officier. Tout en espérant qu’il puisse apporter son expertise dans cette lutte impérieuse contre le terrorisme, on peut se permettre de dire que le ‘’prophète’’ Moïse s’est fait entourer des meilleurs ‘’disciples’’.

Madina Belemvire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *