Accueil » Gouvernance - Développement » Le gouvernement des meilleurs n’est pas forcément le meilleur des gouvernements

Le gouvernement des meilleurs n’est pas forcément le meilleur des gouvernements

La ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille a été sous les feux des critiques ces dernières semaines. Des propos et des attitudes ont pu choquer un certain nombre de Burkinabè. Donner l’impression que les ministres sont des super hommes qui font beaucoup de sacrifices, c’est oublier que le ministre est avant tout un serviteur qui n’est pas plus que la cohorte de fonctionnaires qui fait des pieds et des mains pour que le Burkina avance.

C’est dans ce contexte que l’exemplarité des chefs des administrations se pose avec acuité. En ces moments où les Burkinabè ont du mal à joindre les deux bouts, les ministres devraient se comporter de sorte à être cités en exemples, comme des modèles à imiter. Ils se doivent d’être exemplaires dans leur attitude de ministre, et même dans leur vie privée. C’est à cette condition que l’on pourra retisser des liens de confiance avec nos représentants.

Le chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba. Ses ministres ont-ils la langue fourche?

Ces derniers temps, les critiques fusent de partout par rapport aux attitudes et aux propos, parfois provocateurs, de nos ministres. Il faut donc leur rappeler que parce qu’ils représentent l’autorité publique, ils se doivent d’être exemplaires dans leur vie quotidienne. On ne leur demande pas d’être des saints – d’être par exemple totalement désintéressés –, mais de se situer au-dessus des procédés de pouvoir habituels –  favoritisme par exemple. Ce sont des hommes ordinaires auxquels il est demandé un peu plus que le respect de la légalité ou de la moralité qui sont le lot commun. Car, aux yeux d’une grande majorité de Burkinabè, un bon ministre se doit d’être exemplaire. On attend de lui qu’il sache se mettre à l’abri des conflits d’intérêts et des forces de l’argent.

Aujourd’hui plus qu’hier deux qualités s’imposent à nos ministres: l’intégrité et le parler vrai, car gouverner, c’est aussi parler pour s’expliquer, pour rendre compte de ses actions. En politique, l’exemplarité est une mise en cohérence du discours et de la pratique soumise au jugement des citoyens. Aujourd’hui, au moment où l’on demande des efforts à tous les Burkinabè, il est normal qu’à tous les niveaux, l’Etat soit exemplaire.

Un grand ministre ne saurait être qu’un simple expert ou un bon connaisseur. Il faut également qu’il ne soit prisonnier d’aucun intérêt catégoriel. Pour être un ministre qui change le monde et qui marque l’histoire, il faut bien plus. Un bon ministre est d’abord porteur d’une vision politique. Il doit avoir beaucoup lu, réfléchi et écrit pour s’être forgé des convictions robustes. Il doit arriver au ministère l’esprit foisonnant d’idées et de projets. Une fois en situation d’arbitrage, il doit privilégier la lecture politique au caporalisme de la technique ou de son parti.

En réalité, le bon ministre est un homme ou une femme aux multiples talents qui a connu plusieurs vies : une vie dans la fonction publique, une vie dans le secteur privé, une vie dans le monde associatif, une vie d’élu local ou de parlementaire, mais aussi une vie de famille. Il ne suffit donc pas d’être une élite vierge au sang frais, mais politiquement inexpérimentée. La sacerdotale vie gouvernementale exige de mesurer tout ce que l’on dit ou fait afin d’éviter d’être en déphasage avec les réalités de la vie des citoyens. Le zèle dans les attitudes et dans les propos peut finalement devenir le virus qui affecte la politique du gouvernement.

Au Burkina Faso, les ministres devraient apprendre à regarder par la fenêtre de leur bureau pour voir la vraie vie des Burkinabè. Ils seront ainsi plus réalistes et mesurés. Malheureusement, c’est la grande vertu qui manque aux hommes politiques burkinabè.

Théophile MONE

Un commentaire

  1. Bonjour

    Merci de citer vos sources et de mettre entre guillemets ce qui n’est pas issu de votre esprit. Sur beaucoup de passages votre texte est issu du texte suivant : https://www.liberation.fr/debats/2017/06/08/comment-fabriquer-un-bon-ministre_1575412
    L’exemplarité commence aussi là monsieur Moné.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *