Accueil » Gouvernement-Synatic: enfin un terrain d’entente trouvé

Gouvernement-Synatic: enfin un terrain d’entente trouvé

Le gouvernement et le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) ont procédé le jeudi 29 décembre 2016 à la signature d’un protocole d’accord de sortie de crise, même si tous les points de revendication n’ont pas trouvé de solution.

Le Gouvernement et le Synatic ont trouve enfin un terrain dentente
Le Gouvernement et le Synatic ont enfin trouvé  un terrain d’entente

Le gouvernement burkinabè a enfin trouvé un terrain d’entente avec le SYNATIC. Cela s’est matérialisé le jeudi dernier par la signature  d’un protocole d’accord de sortie de crise entre  le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba et le secrétaire général du SYNATIC, Siriki Dramé.

Ce protocole est marqué par deux grands points essentiels. Il s’agit entre autres, de l’amélioration conséquente des conditions de vie et de travail des personnels des médias publics, du Service d’information du gouvernement (SIG) et des Directions de la communication et de la presse ministérielle (DCPM). Il est prévu aussi pour ce premier point, la transformation du statut de la RTB et des Editions Sidwaya d’établissements publics de l’Etat (EPE) en Sociétés d’Etat. L’harmonisation, le relèvement et l’extension de l’indemnité de code vestimentaire ont aussi été pris en compte. La date d’effet de cette revalorisation indemnitaire est fixée au 1er janvier 2017. Les journalistes, les techniciens de reportage, les techniciens des médias publics, du SIG, des Directions chargées de la communication des ministères et des institutions, de l’ISTIC et du ministère chargé de la Communication, auront dorénavant droit à 30 000 francs CFA par mois et 11 000 francs CFA pour le personnel administratif et de soutien.

Le deuxième point a trait à la reconstitution de carrière des agents des médias publics. A ce sujet, le gouvernement s’est engagé à résoudre définitivement les compensations de cotisations à la CNSS et à la CARFO pour les agents de la RTB et de Sidwaya afin de leur permettre de bénéficier d’une retraite proportionnelle. A ces acquis s’ajoutent la finalisation et la mise en œuvre des plans de carrière des agents contractuels à la RTB qui a trouvé aussi solution. Ce contrat sera mis en œuvre au cours du premier trimestre 2017.

Pour le secrétaire général du SYNATIC, Siriki Dramé, le Premier ministre a contribué à cette sortie de crise. Même si des acquis majeurs engrangés ont permis la signature de ce protocole  d’accord, M. Dramé a toutefois noté que cet accord ne signifie pas que la lutte est terminée. «Nous disons que les travailleurs des médias publics doivent rester mobilisés parce qu’il y a des points qui n’ont pas trouvé satisfaction», a-t-il fait remarquer. On peut relever entre autres parmi ces points, la dotation des organes publics (RTB et SIDWAYA) en infrastructures et équipements modernes, du reclassement des agents des catégories B1, A2 et A3 bloqués dans leur carrière, du remboursement des frais liés à l’acquisition des verres correcteurs…

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *