Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Grève des enseignants dans le Nahouri: forte mobilisation à Pô

Grève des enseignants dans le Nahouri: forte mobilisation à Pô

Comme leurs collègues des autres contrées du pays, les enseignants de la province du Nahouri, particulièrement ceux de Pô, étaient en mouvement de grève le mardi 9 janvier 2018. A l’appel de la coordination nationale, des centaines d’enseignants du primaire et du secondaire ont observé un arrêt de travail.

Un responsable commentant le préavis

Adoption d’un statut valorisant des personnels de l’éducation et de la recherche, amélioration de l’accès à l’éducation, amélioration des conditions de travail pour une efficacité du système éducatif, revalorisation de la fonction enseignante sont les points qui constituent la plateforme minimale des enseignants.

Pour Ismaël OUEDRAOGO, un des responsables provinciaux du Nahouri, le préavis de grève a été déposé le 21 décembre 2017 au cabinet du président du Faso. Lors des deux précédentes grèves, un comité avait été mis en place par le Premier ministre mais celui-ci n’a jamais véritablement travaillé. Si bien que «durant le premier trimestre, il n’y a pas eu d’évaluations au primaire et au secondaire. Les courriers, les traitements des données statistiques sont aussi bloqués», a-t-il dit.

La mobilisation était forte

Pour ce second trimestre qui a démarré, les mesures ont été durcies avec un sit-in tous les lundis et mercredis de 7 h à 10h, le non-traitement des dossiers d’examen et concours au primaire, au post-primaire et au secondaire. «Ces nouvelles mesures visent la satisfaction de la plateforme», a signifié le responsable provincial du mouvement du Nahouri. Au piquet de la grève ce mardi 9 janvier 2018, des centaines de femmes et d’hommes ont répondu à cet appel.

Rappelons que le mouvement de grève durera 72 heures du mardi 9 au jeudi 11 janvier 2018.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *