La grossesse perturbe la sexualité des femmes, mais aussi des hommes - Les échos du Faso
Accueil » Logtoré » La grossesse perturbe la sexualité des femmes, mais aussi des hommes

La grossesse perturbe la sexualité des femmes, mais aussi des hommes

Deux études qui ont été réalisées à Ouagadougou donnent des informations respectives sur la sexualité des femmes en période de grossesse et la sexualité des hommes dont les femmes ont déjà accouché.

Selon des études menées à Ouagadougou, 75% des femmes interviewées ont avoué que leur désir diminue au cours du premier trimestre de la grossesse

Selon ces études, 75% des femmes interviewées ont avoué que leur désir diminue au cours du premier trimestre. Interrogés, 57% des hommes ont estimé que leur désir sexuel n’était pas perturbé au cours du premier trimestre de la grossesse.

Pour le troisième trimestre, 58% des hommes ont trouvé que leur désir est diminué pendant cette période contre 67% des femmes.

Selon le professeur Ali Ouédraogo en service au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo, les raisons pour lesquelles les hommes n’ont pas de rapports sexuels pendant la grossesse sont l’inconfort, la peur de faire mal à la mère et au bébé, le refus de la partenaire, la diminution de la libido

Pour le professeur Ali Ouédraogo, les deux études se sont également intéressées sur la fréquence des rapports sexuels pendant la grossesse. «58% des hommes trouvaient que les rapports sexuels n’ont pas changé au cours du premier trimestre et 90% ont affirmé que la fréquence a diminué au cours du troisième trimestre», a-t-il renseigné.

A la question de savoir pourquoi les hommes n’avaient pas de rapports pendant cette période, les raisons avancées selon Pr Ouédraogo étaient l’inconfort, la peur de faire mal à la mère et au bébé, le refus de la partenaire, la diminution de la libido.

L’étude s’est aussi intéressée à ce qui motivait les hommes à avoir des rapports sexuels avec leurs partenaires. «74% disent que c’est pour le plaisir et 34% trouvaient que c’était pour faciliter l’accouchement», a relevé Pr Ouédraogo qui a ajouté que faciliter l’accouchement revenait aussi chez les femmes à 21%.

En dehors de cela, poursuit Pr Ali Ouédraogo, ce qui motivait les rapports sexuels, c’était pour le plaisir du couple dans 58%, le devoir conjugal dans 42% et pour éviter l’infidélité des maris dans 25%.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *