Accueil » Politique » Hausse du prix du carburant au Burkina: le CFOP soutient la marche de la CCVC

Hausse du prix du carburant au Burkina: le CFOP soutient la marche de la CCVC

L’augmentation du prix du carburant, la manifestation de la CCVC (Coalition contre la vie chère) sur cette augmentation, les cotisations lancées par le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) pour soutenir les FDS (Forces de défense et de sécurité), sont les trois points abordés à ce traditionnel point de presse de l’opposition politique, ce mercredi 21 novembre 2018 à son siège à Ouagadougou. Face aux hommes des médias, Victorien Tougouma, président du Mouvement africain des peuples (MAP) et Aristide Ouédraogo, président du Front patriotique pour le renouveau (FPR), les conférenciers du jour, ont condamné l’augmentation unilatérale, brutale et irréaliste qui confirme la faillite éthique, économique et politique du régime Kaboré et saluent la justesse de l’appel à manifester lancé par la CCVC.

Le présidium lors du point de presse

Après trois semaines de pause, l’opposition politique burkinabè s’est à nouveau retrouvée face à la presse pour la rencontre hebdomadaire du CFOP. L’activité, reportée à ce mercredi 21 novembre 2018, au regard de la célébration de la fête du Maouloud, a porté sur trois points essentiels. Il s’agit de l’augmentation du prix du carburant, la manifestation de la CCVC sur cette augmentation, les cotisations lancées par le CFOP pour soutenir les FDS.

Le premier point abordé à la rencontre a concerné l’augmentation du prix du carburant. Pour les conférenciers du jour Victorien Tougouma, président du MAP et Aristide Ouédraogo, président du FPR, estiment que les raisons avancées par le gouvernement pour justifier cette augmentation ne sont pas les bonnes. «Selon les explications servies par le Gouvernement, la hausse de prix est due à la situation financière de la SONABHY, à l’évolution du cours international du baril et au soutien à l’effort de guerre». Pour eux, c’est pour faire face à la faillite des finances publiques due à la mauvaise gestion du MPP que cette augmentation a lieu, de même que celle de l’eau et du recouvrement forcé de la taxe de résidence. Car poursuivent-ils, ces arguments s’effondrent face à la structure des prix des hydrocarbures qui montre que le l’Etat dispose d’autres leviers pour stabiliser les prix du carburant. Le devoir de redévabilité du gouvernement l’oblige à rendre publique la structure des prix, en montrant clairement ce qu’il gagne. «Les bénéfices de la SONABHY profitent à qui? Aux citoyens ou aux gouvernants?», S’interroge l’opposition.

Les journalistes présents au point de presse

Le second point abordé est relative à la manifestation de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) contre cette augmentation, prévue pour le 29 novembre 2018. La CCVC exigeant non seulement le retour aux anciens prix, mais aussi un audit indépendant de la SONABHY et de la SONABEL, impliquant les structures de lutte contre la corruption. A cet effet, l’opposition politique salue la justesse de l’appel à manifester lancé par la CCVC. Aussi, elle appelle solennellement ses militants et sympathisants, ainsi que tous les citoyens burkinabè de toutes les provinces, de tous les bords politiques, à prendre massivement part à ces manifestations initiées par la CCVC. Ce, «en vue de contraindre nos gouvernants à entendre raison, et à avoir enfin pitié du peuple burkinabè».

Le dernier sujet du point de presse a porté sur le compte rendu de la souscription lancée par le CFOP, à l’occasion de la marche-meeting des forces vives de la Nation qui a eu lieu le 29 septembre 2018. Selon les conférenciers, à ce jour, la somme de trois millions trois cent soixante-quinze mille 3. 375. 000 francs CFA a été récoltée par la commission mise en place à cet effet. Cette somme sera versée à qui de droit poursuivent- ils tout en rappelant que les contributions sont toujours attendues.

L’opposition a saisi l’opportunité pour remercier tous ceux qui ont contribué pour soutenir nos vaillantes FDS.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *