HAUTS-BASSINS Bobo-Dioulasso: c’est parti pour la session 2018 du CQP - Les échos du Faso
Accueil » Education-Enseignement-Recherche » HAUTS-BASSINS Bobo-Dioulasso: c’est parti pour la session 2018 du CQP

HAUTS-BASSINS Bobo-Dioulasso: c’est parti pour la session 2018 du CQP

Antoine Atiou, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, a procédé à Bobo-Dioulasso, le mardi 5 juin 2018, au lancement officiel des épreuves de la session 2018 du Certificat de Qualification Professionnelle (CQP).

Ils sont 659 à prendre part à la session 2018 à l’examen du CQP dans les Hauts-Bassins

Dans la région des Hauts-Bassins, ce sont au total 659 candidats partagés entre 9 métiers et répartis dans 14 jurys qui sont à la conquête du CQP, au titre de cette session. Un chiffre qui, selon Hamidou Sankara, directeur régional de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion professionnelles des Hauts-Bassins,  serait en baisse par rapport à la session 2017. Une situation qui s’explique par le fait que la plupart des candidats des provinces n’ont pas de tuteurs à Bobo-Dioulasso et certains auraient quitté Bobo-Dioulasso pour aller composer dans d’autres régions car les lieux d’inscriptions sont laissés au choix des candidats.

Le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou

Gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou dit être venu encourager les candidats avant de procéder au lancement des épreuves. Ainsi, les a-t-il fait savoir que le diplôme dont ils sont à la quête est précieux car une fois obtenu, celui-ci attestera leur «employabilité directe». Et d’ajouter que ceux qui ne veulent pas se faire employer pourront aussi créer leur atelier pour s’installer à leur propre compte. «Je suis venu vous encourager et vous faire savoir que le gouvernement accorde une place de choix à la formation professionnelle qui, du reste, est une alternative à la lutte contre la chômage des jeunes» s’est-il adressé aux candidats.

Aussi, n’a-t-il pas omis de prodiguer des conseils pratiques aux candidats dans le sens de la réussite de leur examen. D’ailleurs, a-t-il dit, «nous avons vu des candidats confiants».

Après avoir ouvert la première enveloppe marquant le lancement officiel de la session 2018 du CQP dans les Hauts-Bassins, le gouverneur a souhaité bonne chance aux candidats avant de se retirer.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *