Accueil » Société » HOUET Bobo-Dioulasso: l’OJF solidaire des femmes détenues à la MACB

HOUET Bobo-Dioulasso: l’OJF solidaire des femmes détenues à la MACB

La remise symbolique

Dans la matinée du samedi 12 mai 2018, les membres de l’Organisation de la jeunesse féminine (OJF) étaient à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso (MACB) pour témoigner leur solidarité à l’endroit des femmes détenues dans cette maison carcérale. Elles en ont profité pour leur faire un don de matériels.

D’une valeur de plus de 300 milles francs CFA, ce sont essentiellement des sacs de riz, du savon, du coton hygiénique et des seaux de toilette que l’OJF est allée remettre aux femmes incarcérées à la MACB.

Chantal M. Kambiré, présidente de l’OJF

Ce don, selon les membres de l’OJF, entre en droite ligne de l’objectif de cette dernière qui consiste à œuvrer pour le bien-être et l’épanouissement de la jeune fille et de la femme. Etant donné que la MACB abrite des femmes, il était donc du devoir de cette organisation d’avoir une pensée positive à l’égard des pensionnaires. «Nous avons eu une pensée positive envers ces femmes car bien qu’elles soient détenues, elles demeurent et restent toujours des femmes. Pour nous, elles occupent la même place de femme que nous occupons et elles peuvent participer au combat des femmes» a dit Chantal M. Kambiré, présidente de l’OJF.

Si le geste de l’OJF a été salué par plus d’un, sa présidente a indiqué que d’autres actions sont en vue dans le sens de l’épanouissement de ces femmes, surtout après épuisement de leur peine. «En plus de ce don, nous avons aussi en perspective la formation de ces femmes pour une autonomisation financière après leur vie carcérale» a-t-elle révélé.

Les bénéficiaires, quant à elles, ont remercié l’OJF pour le soutien.

Edouard Ilboudo, chef de sécurité pénitentiaire de la MACB

Dans la même veine, le chef de Sécurité pénitentiaire de la MACB a salué le geste de l’OJF. Par ce geste, cette association, selon lui, va non seulement contribuer à galvaniser les détenues mais va aussi apporter un soutien à l’administration pénitentiaire. Si ce geste, comme ceux de tant d’autres associations, contribue à améliorer un tant soit peu les conditions de vie des détenus, le chef de Sécurité pénitentiaire a indiqué que ceux-ci sont en deçà des attentes de l’administration pénitentiaire.

Il invite donc les autres associations et bonne volonté à emboîter le pas de l’OJF afin de rendre plus viable le monde pénitentiaire. «Seuls, nous ne pouvons pas apporter réconfort à tous les détenus. Nous avons donc besoin du concours de la société civile, de toute la population pour qu’ensemble nous puissions humaniser les lieux de détention et surtout apporter du réconfort aux détenus» a-t-il conclu.

Et la présidente de l’OJF de préciser que leur geste, aussi modeste soit-il, vise non seulement à contribuer à l’amélioration des conditions de vie des détenues mais aussi et surtout à inciter d’autres bonnes volontés à en faire autant.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *