Accueil » Gouvernance - Développement » HOUET Bobo-Dioulasso: Roch Kaboré sur les traces de ses engagements

HOUET Bobo-Dioulasso: Roch Kaboré sur les traces de ses engagements

Le président du Faso à la tête d’une forte délégation gouvernementale est allé…

En marge de la 19ème édition de la SNC Bobo/2018, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a visité dans la matinée du samedi 31 mars 2018, les voiries urbaines réalisées à Bobo-Dioulasso ou en cours de réalisation.

Dans le cadre de la 19ème édition de la Semaine nationale de la culture (SNC Bobo/2018), le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a séjourné à Bobo-Dioulasso du 30 au 31 mars 2018. Il a mis à profit son séjour dans la capitale économique du Burkina Faso pour visiter les travaux des voiries urbaines réalisées ou en cours de réalisation dans cette ville. L’objectif, c’est de s’assurer que tout se passe bien quant à la mise en œuvre de ses engagements en matière d’infrastructures routières à Bobo-Dioulasso.

L’entreprise à pied d’œuvre pour finir les travaux avant la prochaine saison des pluies

D’un coût d’environ 2,8 milliards de francs CFA, ces travaux de réfection concernent une vingtaine de rues et d’avenues du centre-ville de la capitale économique avec une longueur estimée à 16 kilomètres. Sur la vingtaine de rues réfectionnées, seule l’avenue Philippe Zinda Kaboré est à 99% du taux d’exécution. Quant aux autres, elles sont toutes achevées et réceptionnées.

Les populations sont sorties pour dire merci au président du Faso pour les réalisations

Après le centre-ville, cap au secteur 29 pour visiter les travaux d’aménagement et de bitumage de la route menant à l’INSSA, longue d’environ 3 km. Le président du Faso dit être venu constater la concrétisation des engagements qu’il a pris lors de son dernier passage dans la ville de Sya. «Quand j’étais de passage à Bobo-Dioulasso, la question de la voirie avait été posée avec acuité. Aussi, le bitumage de cette voie était une des préoccupations des étudiants. J’avais pris l’engagement que la route de cet institut serait bitumée avec des caniveaux et une clôture pour le site de l’INSSA. Après le démarrage effectif des travaux, il était opportun pour moi de venir personnellement constater la manière dont ils avancent. C’est une manière pour nous de dire aux populations que nous sommes sensibles à leurs préoccupations. Après ce que nous avons vu, je dois donc me réjouir que tous les engagements que nous avons pris aient été tenus. Les gens doivent comprendre que les engagements que nous prenons ne sont pas du bluff car nous les tenons toujours» a-t-il commenté.

Ces réalisations sont la concrétisation des engagements du président du Faso, selon lui

Cependant, les travaux sur ce chantier connaissent un léger retard même s’ils avancent tout de même. Et le président d’instruire les acteurs en charge de travaux de tout mettre en œuvre pour finir avant la prochaine saison des pluies.

Du centre-ville au chantier de la voie menant à l’INSSA, les populations sont sorties pour, selon elles, témoigner leur reconnaissance au président du Faso pour ces actions qui consistent à améliorer la mobilité des habitants de Sya. Cependant, souhaitent-elles, que de telles actions puissent se multiplier. Pour ce qui concerne l’échangeur promis aux populations, le président du Faso pense qu’il va falloir réaliser des infrastructures selon les besoins réels des populations. «La réalisation du projet d’échangeur dépend du besoin réel de l’infrastructure car d’autres infrastructures sont plus utiles. Il vaut mieux donc faire des goudrons là où c’est réellement utiles pour la population. Ça ne sert à rien de faire un monument qui est certes joli mais qui ne va pas apporter grand-chose en termes d’amélioration de la circulation à Bobo-Dioulasso» a-t-il estimé.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *