Accueil » Logtoré » Hygiène: méfiez-vous de ces faux amis

Hygiène: méfiez-vous de ces faux amis

Pour être en forme, l’hygiène et la propreté sont importantes. Une idée simple et juste, mais qui se retourne parfois contre nous. Car afin de chasser les microbes et les mauvaises odeurs de notre corps ainsi que de nos maisons, nous avons souvent recours à des méthodes et arsenal chimique qui nuisent à notre santé.

Le petit plaisir qui peut vous coûter très cher

-Le coton-tige pour les oreilles

Il ne nettoie pas grand-chose et crée des boutons de cérumen pouvant provoquer des abcès du tympan. Il y a des gens qui adorent pourtant les cotons-tiges pour se triturer l’oreille avec l’air content… Ce petit plaisir peut leur coûter très cher: avec ces trucs dans les oreilles ils peuvent devenir sourds. Car s’il est vrai que se gratter l’oreille, c’est du quatre étoiles en sensations (l’oreille est une zone «érogène»), c’est aussi complètement inutile, et pire, dangereux.

Station de lavage automatique

Vous l’avez remarqué, il ne sert à rien de vouloir se mettre le doigt dans le fond de l’oreille, ça ne passe pas! Le conduit auditif est quasiment inaccessible, et ce n’est pas un hasard: c’est que nos oreilles se nettoient toutes seules!

Le cérumen (cire de l’oreille) s’évacue naturellement. Il se déplace grâce aux mouvements de notre mâchoire: quand nous parlons, mâchons, baillons, etc.

Une fois qu’il atteint notre oreille externe, il va peu à peu disparaître et partira totalement lorsque nous plongerons notre tête sous la douche ou dans le bain.

Pas besoin donc de coton-tige, et en réalité pas besoin non plus de se nettoyer les oreilles régulièrement. Le travail se fait très bien tout seul, quand il le faut.

Se nettoyer les oreilles avec un coton-tige, une habitude dangereuse

Le risque majeur: devenir sourd

Nettoyer ses oreilles avec des cotons-tiges peuvent s’avérer nuisibles. La peau du conduit auditif est très fine et fragile, tout comme les osselets, ces petits os situés à l’intérieur de notre oreille et qui nous permettent d’entendre correctement.

Si les osselets sont endommagés, cela peut entraîner une fuite du liquide de l’oreille interne qui peut se traduire par des vertiges graves. Potentiellement, cela pourrait déboucher sur une perte d’audition permanente.

-La douche vaginale

Trop détergente, elle déséquilibre la fibre vaginale. La toilette intime quotidienne doit rester externe. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, injecter une solution d’eau dans le vagin pour bien le nettoyer n’est pas une bonne mesure d’hygiène. Au contraire, une étude américaine publiée en juillet 2015 montre que les femmes qui font régulièrement des douches vaginales sont plus à risques de développer des infections et de perturber leur cycle hormonal.

-Un shampooing quotidien

Un shampooing à usage fréquent tous les 3 ou 4 jours, en une application, est généralement suffisant.

Face à la question de la fréquence idéale du lavage de cheveux, deux clans s’affrontent: les partisans d’un lavage quotidien, arguments hygiéniques à la clé, et les adeptes de shampoings espacés, soi-disant plus respectueux du cuir chevelu. Qu’en est-il vraiment?

Les cheveux de type africains n’ont pas nécessairement besoin d’être lavés tous les jours avec du shampoing

Eh bien, s’il est indispensable de se laver le visage tous les jours, pour éviter de développer et/ou d’entretenir certaines pathologies comme l’acné, ce n’est pas le cas pour les cheveux dont le cuir chevelu est bien moins exposé à la pollution et aux impuretés. Normalement, on ne devrait pas avoir besoin de faire un shampoing tous les jours. A moins de sentir le besoin de laver les cheveux plus souvent comme après le sport ou un vent plein de poussière.

La fréquence du shampoing dépend en effet à la fois du type de cuir chevelu et du mode de vie. Un cuir chevelu sec, en particulier celui des peaux noires, ne nécessitera pas plus d’un à deux lavages par semaine. Par contre, un cuir chevelu gras demandera des lavages plus fréquents.

-Eau de javel plus détartrante

Un mélange redoutable pour les WC et la salle de bain, mais il dégage du chlore, un gaz qui peut irriter les poumons.

Vide-ordure dans la cuisine

A condamner: c’est le terrain préféré des microbes provoquant intoxication alimentaires ou pulmonaires.

Théophile MONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *