Accueil » Nè Wendé » Il faut faire cadeau de l’argent aux députés

Il faut faire cadeau de l’argent aux députés

Nè-Wendé

Pour commencer, mes meilleurs vœux à tout le monde. Bonne santé et long nez à ceux qui ont pu passer l’année. Que Dieu ait pitié des âmes de ceux qui sont partis. Maintenant, on va passer à mon premier message de l’année. Et c’est l’Assemblée nationale qui retient mon attention. Nè Wendé!

En plus des grèves, sit-in et débrayages des fonctionnaires et miniers, les députés aussi ont fait parler d’eux en Huawei haut débit. Et ça fait un bruit très fort.  Nè Wendé!

En tout cas, l’histoire des tablettes a fait couler tant d’encre et de salive que les députés ont été obligés de les rendre. Ils les ont remises pian et nous on s’en fout complètement! Nè Wendé!

Salfo n’a pas dit qu’il parle mal et au hasard comme un Yadga non, il a vu que Burkinabè post-insurrectionnel n’est pas le Burkinabè du temps de l’ODP/MT. Manger et se taire. Nè Wendé!

Comme les députés n’ont pas retenu la leçon de l’insurrection, ils se sont mis à se distribuer les gnons au hasard. Là encore, le peuple souverain a dit ka toin yé, plus rien n’est comme avant. Comme ils avaient remis les tablettes, certains ont été piqués dans leur orgueil et ont décidé de remettre les sous. Nè Wendé!

Mais ça, c’est ceux qui n’avaient pas encore déchiré l’enveloppe! Sinon, ceux qui avaient acheté des cartons de tord-boyaux pour les populations ou avaient fait d’autres dépenses ne peuvent pas remettre l’enveloppe! L’argent, ce n’est pas tablette. Nè Wendé!

C’est pourquoi, moi, Nè Wendé, je ne suis pas d’accord pour la remise de l’enveloppe ou le remboursement. L’eau est versée, on ne peut plus la ramasser mais il faut fermer tous les trous par lesquelles ils se laissent corrompre ou prennent l’argent dans les caisses publiques. Nè Wendé!

Les tablettes, c’est du matériel, on peut remettre. Mais tout le monde sait que le gombo frais et gluant ne peut pas rester longtemps dans la bouche. Il glisse lentement le long du gosier. Donc, impossible de le rattraper. Nè Wendé!

Donc, il faut leur en faire cadeau pour la dernière fois pour leur enlever le goût d’aimer les cadeaux. Nè Wendé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *