Accueil » Economie-Finances » Il faut la volonté politique

Il faut la volonté politique

Il est su de tout le monde que l’économie se porte mal au Faso. La belle cité de Bobo a perdu de sa superbe économique et le cœur des zones industrielles de Gounghin et de Kossodo palpitent. Tout cela à cause d’une libéralisation farouche de l’économie et d’un capitalisme sauvage. Pour redonner souffle aux unités industrielles qui sont pour ainsi dire asphyxiées, il nous faut de la volonté politique.

Ces marchandises de toutes sortes infestent notre environnement
Ces marchandises de toutes sortes infestent notre environnement

Liberté de commerce, liberté d’importer d’accord mais cette liberté doit s’arrêter à nos portes, lorsqu’elle nous nuit, lorsqu’elle nous tue. Bien sûr qu’il faut penser intégration économique mais il faut aussi protéger ce que nous faisons de bien et abandonner ce que nous faisons moins bien. Il faut interdire, sans plus tarder, l’importation sauvage des déchets de l’Occident vers nos villes au point d’en faire des dépotoirs.

Rien qu’en prenant l’exemple de Ouaga, la ville est asphyxiée par les déchets de toutes sortes qu’on importe par containers et camions entiers chaque jour. Les rues, cours et arrière-cours de nos maisons sont réduites en poubelles. Ne serait-ce que par souci de protéger les populations contre des germes importés comme la dengue (nous n’en savons rien mais il faut le penser), on devrait faire quelque chose. Tous ces rebuts importés ne permettent pas à nos frêles unités de vivre. Il faut refuser ces importations.

Pour redonner de l’espoir à l’industrie de fabrication des pneus qu’est la SAP Olympic (c’est un exemple), il faut bien ouvrir l’œil sur les importations autorisées ou par contrebandes des boyaux des cycles et cyclomoteurs. De grosses méventes encombrent les magasins de la SAP. Si l’Etat, qui dote certains services (santé, impôts, agriculture, etc.) d’engins à deux roues faisait une commande de la production SAP Olympic pour habiller les roues, une quantité non négligeable pourrait être absorbée. Des produits de bonne qualité. Ce n’est pas du chauvinisme.

La qualité de ces pneus est éprouvée!
La qualité de ces pneus est éprouvée!

Mais chaque entité préfère faire sa commande pour bénéficier des dessous de table. Il faut imposer les pneus SAP Olympic, les champions de la route!

Le président français, François Hollande, pour contribuer à redonner vie à l’imprimerie de Dammartin détruite suite à l’assaut des forces spéciales pour anéantir les frères Koachi, lui a donné la commande de l’impression des cartes de vœux de l’Elysée. Ce n’est pas une fortune mais simplement un acte politique symbolique.

Sous les tropiques, surtout où nous avons besoins de tels actes de discrimination positive, nous n’avons pas le courage de décider. Mais nous avons foi que le président Roch et son gouvernement auront le courage politique de prendre de telles décisions et les faire appliquer.

Parce qu’il est facile de s’asseoir seul dans son bureau, prendre son téléphone et passer commande en Asie et attendre la marchandise à Ouagadougou. La SAP Olympic et ses circuits de distribution emploient des chefs de familles et paient des impôts et taxes diverses au fisc burkinabè. Le choix est facile à faire.

Hidogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *