Accueil » Gouvernance - Développement » Inauguration de la RN10 Dédougou-Tougan: une promesse de campagne devenue réalité

Inauguration de la RN10 Dédougou-Tougan: une promesse de campagne devenue réalité

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré,  a procédé, dans la matinée du  mercredi 26 juin 2019, à Tougan dans la région de la Boucle du Mouhoun, à l’inauguration de la route nationale N°10 (RN10) Dédougou-Tougan, dont les travaux ont été lancés le 31 mai 2016. Sur un coût total de plus de 29 milliards de FCFA financé par la Banque Islamique de Développement (BID) et le budget de l’Etat, cette infrastructure, longue de 91 km, va permettre de désenclaver ladite région, en particulier les provinces du Mouhoun, du Nayala et du Sourou, afin de faciliter les échanges socio-économiques  au plan national et régional.

Le président du Faso a procédé à la coupure du ruban

L’une des principales promesses de campagne des élections de 2015 du président Roch Marc Christian Kaboré  dans la Boucle du Mouhoun est devenue  une réalité. Officiellement lancés le 31 mai 2016, les travaux de bitumage de la route nationale N°10 (RN10) Dédougou-Tougan sont achevés. Inaugurée dans la matinée du mercredi 26 juin 2019 à Tougan par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, la RN10 constitue la 13e réalisation en matière d’infrastructures, depuis son accession à la magistrature suprême. D’une longueur de 91 km,  elle  fait 8 m de large en traversée de grandes agglomérations en tricouche, avec des accotements de 2×2 m en bicouche et 7 m de large en bicouche en section courante avec des accotements de 2×15 m en bicouche. Elle traverse Dédougou, Gassan et Tougan.

Les officiels lors de la cérémonie

Cette promesse du président, aujourd’hui réalité, est une réponse, à n’en pas douter, aux attentes des populations de la région de la Boucle du Mouhoun et particulièrement celles de la province du Sourou, selon le gouverneur de la région, Sié Edgard Sou, au développement du pays en permettant d’améliorer l’écoulement des produits agro-sylvo-pastoraux de ladite région. Car, dit-il, «cette infrastructure viendra soulager les populations et permettra une fluidité dans les échanges commerciaux tant à l’intérieur  qu’à l’extérieur du pays  avec nos pays voisins».

De la même voix que le  gouverneur, le représentant des populations de la Boucle du Mouhoun, Moussa Sanogo, et le représentant des transporteurs, Boukary Koutou, ont tous exprimé leurs remerciements et traduit leurs reconnaissances au président du Faso et à son gouvernement pour le développement de la région de la Boucle du Mouhoun.

Ils ont néanmoins posé des doléances au regard des potentialités agro-sylvo-pastorales de la région. Ces doléances se résument, entre autres, au renforcement du pont du Grand Balé, la réfection de la route Lanfiéra-Safané-Banfora, de la route Solenzo-Dédougou.

Le représentant des populations de la Boucle du Mouhoun, Moussa Sanogo

Des doléances que le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a bien noté, et a promis le lancement imminent des projets de  bitumage de 7 routes dont celle de Fada-Bogandé dans les semaines à venir.

Pour le ministre, cette inauguration vient marquer d’un point de vue opérationnel la volonté du président du Faso de faire du désenclavement des localités du Burkina une réalité. «Cette route contribuera à désenclaver la région de la Boucle du Mouhoun en général et la province du Sourou en particulier, grande productrice de produits maraîchers, de riz, de  pomme de terre et de poisson à travers les plaines aménagées de la vallée du Sourou», a-t-il laissé entendre.

Le ministre Bougouma a promis le lancement de bitumage de sept routes dont celle de Fada-Bogandé

Il a noté que comme tous les autres projets de route, le sérieux et l’implication sans faille des hommes et des femmes du ministère des Infrastructures a été un des facteurs clés dans la conduite des travaux jusqu’à leur achèvement. «Dans le but de permettre une interconnexion entre les différentes localités du pays, le chef de l’Etat s’est engagé à l’aube de son mandat à soulager les populations avec des routes praticables», a confié le ministre Bougouma.

Il a indiqué que l’inauguration de cette route aura des impacts socio-économiques pour la région qui sont, entre autres: la  création de 700 emplois directs dont 650 locaux, 1500 emplois indirects créés, 11 forages au profit des populations. Une réalisation qui entraîne son corollaire de bonheur pour les populations de la Boucle du Mouhoun.

A l’issue de cette inauguration, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, face à la presse, s’est réjoui de la qualité de l’ouvrage.

Le Président du Faso satisfait de la qualité de l’ouvrage

«C’est avec beaucoup de fierté que j’ai procédé à l’inauguration de cette route qui va de Dédougou à Tougan. J’ai eu l’occasion de l’emprunter ce matin et je dois dire que le travail a été de bonne qualité», a déclaré le chef de l’Etat. Ajoutant que le bitumage de cette route a été accompagné avec d’autres réalisations, telles que l’électrification rurale, la construction de forages, de postes de péage, de canalisations dans la dynamique de l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines. Le chef de l’Etat a félicité l’entreprise pour la qualité du travail accompli. Par ailleurs, il a invité les usagers au respect du code de la route et à éviter les excès de vitesse, afin que cette route ne soit pas source de souffrance pour les populations.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *