Accueil » Gouvernance - Développement » Inauguration de la route Koupéla-Tenkodogo-Bitou-Cinkansé-frontière du Togo : 153 kilomètres renforcés et réhabilités

Inauguration de la route Koupéla-Tenkodogo-Bitou-Cinkansé-frontière du Togo : 153 kilomètres renforcés et réhabilités

Le président du Faso,Roch Marc Christian Kaboré a procédé le jeudi 21 mars 2019 à Tenkodogo, à l’inauguration de la route communautaire CU9 Koupéla-Tenkodogo-Bitou-Cinkansé-frontière du Togo distante de 153 km. C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement, des chefs coutumiers et religieux et d’une population sortie nombreuse pour la circonstance.

Inauguration de la route Koupéla-Tenkodogo-Bitou-Cinkansé-frontière par une coupure de ruban par le président du Faso

La réhabilitation de la route communautaire Koupéla-Tenkodogo-Bitou-Cinkansé-frontière du Togo est enfin effective. Cette route dont les travaux ont connu des périodes difficiles est enfin opérationnelle au grand soulagement des populations et des usagers. « Nous sommes agréablement surpris par la qualité de sa réalisation .Plus nous avons de bonnes routes, plus on est certain de l’approvisionnement de notre pays en marchandise, plus également on est certain que le commerce va se développer », a déclaré le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

D’un montant de 100 453 516 610 FCFA dont 82 381 136 304 FCFA pour les travaux de routes et 18 072 380 306 FCFA pour les travaux connexes, ce projet a été financé par l’Etat burkinabè et ses partenaires techniques et financiers (BAD, BIDC, BOAD, la KFW et l’UEMOA).

une vue de la voie réabilité

Outre les 153 kilomètres de routes entièrement réhabilitées et renforcées, le projet a permis selon le ministre des infrastructures, Eric Bougouma l’aménagement de 14 km de voiries en 2*2 voies y compris l’éclairage public solaire,  l’aménagement de pistes rurales, la construction d’une aire de repos à Zorgho, la construction d’un poste de péage moderne à Tenkodogo,la construction d’infrastructures complémentaires de la maison de la femme de Tenkodogo, la construction d’un centre de promotion de la femme de Cinkansé, la construction de latrines au centre de la promotion de la femme de Bitou, la construction d’un laboratoire sérologique au profit du centre national de transfusion sanguine au CHR de Tenkodogo… La mise en œuvre des activités énumérées a permis à l’entendre, la création de plus de 3000 emplois dont 2500 emplois locaux.

une vue des expliquations des techniciens et entreprises au président

Assurée par l’entreprise Soroubat avec l’accompagnement des groupements Cira/Ted et Agecet/Cetri, cette nouvelle route va permettre l’amélioration de la sécurité routière, l’accroissement du volume des échanges inter Etats, la réduction de coûts d’exploitation des véhicules, la réduction du temps de parcours sur le corridor et du temps de passage aux postes de contrôle juxtaposés de Cinkansé.

Toute chose qui n’a pas laissé le président du syndicat des transporteurs routiers de la région du Centre-Est, Honoré Yonli indifférent. « Nous nous réjouissons de la construction de cette infrastructure qui va désormais fluidifier la circulation des marchandises et des personnes entre le Burkina Faso et le Togo», s’est-il exprimé. Mais une chose est de construire des routes, une autre est d’en prendre soin. A ce propos, Roch Marc Christian kaboré a invitéles transporteurs à prendre soin de ce que l’Etat réalise. « Il faut que les transporteurs nous aide à préserver les infrastructures », a-t-il recommandé. Une invitation qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd à entendre Honoré Yonli. « Nous prenons l’engagement d’en faire œuvre utile ».

le patron des infrastructures,Eric Bougouma qui a saisi l’occasion pour rassurer les populations de l’achèvement de tous les travaux routiers au Burkina

Le chef de file des PTF, le représentant pays de la BAD au Burkina Faso, Pascal Yembiline s’est pour sa part, réjoui de l’achèvement des travaux malgré les difficultés rencontrées dans l’exécution. « La réalisation des travaux n’a pas été facile.Toutes les difficultés inimaginables ont été constatées. Nous avons même résilié un marché en 2017, mais aujourd’hui, nous sommes là pour l’inauguration », a renchéri le patron des infrastructures qui a saisi l’occasion pour rassurer les populations de l’achèvement de tous les travaux routiers au Burkina qui connaissent également des difficultés à savoir Kongoussi-Djibo, Dydir-Toma-Tougan, la route de l’hôpital seront achevés. Et pour cela, foi de Eric Bougouma, « toutes les options sont sur la table, y compris les résiliations ».

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *