Accueil » Gouvernance - Développement » Inauguration et remise des clefs de la nouvelle Bourse du Travail de Ouagadougou

Inauguration et remise des clefs de la nouvelle Bourse du Travail de Ouagadougou

A partir de ce jeudi 03 mars 2016, les organisations des travailleurs de Ouagadougou ont officiellement un nouveau cadre de travail. La cérémonie d’inauguration et de remise de clefs a eu lieu, ce matin, dans les locaux de la Bourse du Travail rénovée à un coût estimatif d’un milliard deux cent quatre-vingt-dix-sept millions (1 297 000 000) de francs CFA, sous le parrainage de Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, représenté par le ministre en charge du Travail, Clément Sawadogo.

Une vue de la nouvelle Bourse du Travail
Une vue de la nouvelle Bourse du Travail

Un ouf de soulagement dans le monde des travailleurs de Ouagadougou qui ont désormais un cadre moderne de travail. La cérémonie d’inauguration et de remise de clefs s’est tenue, ce jeudi 03 mars 2016, en présence du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Clément Sawadogo, des responsables des organisations syndicales et des entreprises de construction du joyau.
C’est depuis 2006 que les organisations des travailleurs ont revendiqué «la rénovation de la Bourse du Travail de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, la construction de Bourses du Travail dans les 11 autres régions du Burkina». Aujourd’hui, le gouvernement burkinabè a fait d’un des points de cette revendication une réalité en rénovant celle de Ouagadougou qui vient ainsi remplacer le premier bâtiment construit en… 1957.

Coupure de ruban par le ministre Clément Sawadogo
Coupure de ruban par le ministre Clément Sawadogo

Ce joyau, réalisé par le budget de l’Etat à un coût estimatif de 1 297 000 000 de francs CFA, est «le signe que les relations de collaboration entre le gouvernement et les organisations syndicales sont au beau fixe; il est également le fruit du dialogue social constructif et franc», selon Clément Sawadogo.
En remettant les clés de la Bourse du Travail rénovée, le ministre a exprimé la satisfaction du gouvernement d’avoir tenu cet engagement pris en novembre 2007 à l’issue de la rencontre gouvernement-organisations syndicales des travailleurs. Il a également déclaré que le gouvernement reste déterminé à réunir les conditions meilleures pour des relations cordiales et sincères avec les organisations syndicales.

Le représentant des organisations des travailleurs, Augustin Blaise Hien, brandissant les clefs du nouveau bâtiment
Le représentant des organisations des travailleurs, Augustin Blaise Hien, brandissant les clefs du nouveau bâtiment

La nouvelle Bourse du Travail, dont les travaux ont été lancés le 23 décembre 2013 mais le démarrage effectif n’est intervenu que le 11 août 2014, s’étend sur une superficie de 2432,49 m2. Elle est composée:
– d’un bâtiment en R+3 comprenant des bureaux, des salles de conférences et de réunions, une bibliothèque, des chambres d’hôtes;
– des bâtiments annexes pour transformateurs, abri groupe et guérite;
– des aménagements de la cour (aires de stationnement, espaces verts).
Selon le président du mois des Centrales syndicales et des syndicats autonomes du Burkina Faso, Augustin Blaise Hien, représentant des organisations des travailleurs, «une salle sera dédiée exclusivement aux femmes pour leurs activités et une salle destinée à des expositions sera baptisée ‘’Salle des résistances historiques’’». Il a affirmé que l’Unité d’action syndicale (UAS) se réjouit de la reconstruction, somme toute partielle, d’un des points de leur revendication. «Ce bâtiment de la Bourse du Travail constitue une fierté des travailleurs et travailleuses, un cadre de travail moderne qui devra permettre aux syndicats de mieux fonctionner, d’être plus efficaces dans l’accomplissement de leur mission» s’est-il réjoui.

Une vue des participants à la cérémonie d'inauguration
Une vue des participants à la cérémonie d’inauguration

C’est une fierté qu’ils doivent aux devanciers qui ont «suivi avec abnégation le dossier», tout en remerciant le gouvernement, les différents ministres qui se sont succédé à la tête depuis 2006 pour cette réalisation.
Augustin Blaise Hien a terminé par l’interpellation du gouvernement sur deux attentes fortes du mouvement syndical. Il s’agit de doter ce bel édifice d’équipements adéquats et donner suite aux autres volets de l’engagement de 2006 qui portaient aussi sur la rénovation de la Bourse du Travail de Bobo et la construction des Bourses du Travail dans les 11 autres régions du pays.
Lydie Poda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *