Accueil » Gouvernance - Développement » Infrastructures du 11-Décembre à Pô: le gouvernement satisfait de l’avancement des travaux

Infrastructures du 11-Décembre à Pô: le gouvernement satisfait de l’avancement des travaux

Les ministres sur le site des logements sociaux
Le bitumage des routes avance bien

Une délégation du gouvernement était en tournée d’inspection des réalisations de la fête nationale le vendredi 10 août 2018. Composée des ministres Eric Bougouma des Infrastructures, Maurice Bonanet de l’Urbanisme et Daouda Azoupiou des Sports et Loisirs, elle a fait le tour des trois provinces. Elle a terminé cette tournée dans la commune de Zecco dans la province du Nahouri pour visiter un pont, celui de Toungou effondré depuis 2004.

C’est vers 14 h que les ministres du gouvernement burkinabè ont foulé le sol de Pô après Kombissiri et Manga. C’est par les logements sociaux que les ministres ont commencé leur visite. Ici, les travaux avancent difficilement car seulement deux villas sont sorties de terre, le reste étant toujours au stade de fondations.

Le ministre des Infrastructures a donné des instructions afin que les travaux soient accélérés.

Le ministre des Infrastructures rassure que le pont sera construit
Le pont de Toungou effondré

A l’issue de cette étape, les ministres ont mis le cap sur les routes. A ce niveau, ils ont eu droit à une explication des responsables des travaux et une visite des travaux en état assez avancé. Seulement, on constate une réticence de certains riverains aux abords du marché central de Pô. Des instructions ont été données afin qu’en soixante-douze heures les lieux soient déguerpis.

Après Pô, les ministres ont pris la direction de la commune rurale de Zecco pour y visiter le pont de Toungou effondré depuis 2004 et qui n’a pas encore été reconstruit. Lors du séjour du président du Faso dans la province, il avait reçu une délégation des fils de Zecco qui lui avaient soumis cette requête. C’est pour joindre l’acte à la parole que cette délégation a été envoyée par le chef de l’Etat pour constater de visu l’état du pont.

Une visite de courtoisie au chef de Boungou
Le ministre des Sports a exprimé sa satisfaction pour cette réalisation à venir

Il faut noter que, selon le maire de Ziou, après l’effondrement du pont, de nombreuses victimes ont été emportées par les eaux. Il a ajouté que ce pont permet de désenclaver 6 villages frontaliers avec le Ghana. Le ministre des Infrastructures a rassuré la population qu’il sera construit dans les meilleurs délais. Le président y tient de tout son cœur, a-t-il dit.

Une visite de courtoisie au chef de Zecco a mis fin à cette tournée gouvernementale.

Jean AOUE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *