Accueil » Gouvernance - Développement » Infrastructures: « Karpala va devenir dans quelques mois, la sœur jumelle de Ouaga 2000 », dixit Éric Bougouma

Infrastructures: « Karpala va devenir dans quelques mois, la sœur jumelle de Ouaga 2000 », dixit Éric Bougouma

Après Koudougou, le ministre d’État, accompagné dune forte délégation gouvernementale, a procédé le jeudi 27 décembre 2018, au lancement officiel de deux projets dans deux arrondissements à Ouagadougou: les travaux d’aménagement et de bitumage des rues 30.161 et 30.260 à Karpala dans l’arrondissement 11 et les travaux d’aménagement et de bitumage de la voie allant de Sondogo à Boassa. Considéré comme le quartier du fond de teint, « Karpala va devenir dans quelques mois, la sœur jumelle de Ouaga 2000 », a annoncé le ministre des Infrastructures.

Les invités à la cérémonie de lancement des travaux, à Boassa

Cette déclaration du ministre Éric Bougouma trouve son sens dans le lancement officiel des travaux d’aménagement et de bitumage des Rues 30.161 et 30.26 à Karpala, dans l’arrondissement 11.

Karpala, a rappelé Eric Bougouma, est un quartier créé, mais qui n’a pas eu l’accompagnement de voiries urbaines, d’assainissement. Pourtant, souligne le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Beoindé, cette partie de notre ville abrite une forte densité de la population qui peine chaque jour pour rejoindre le centre-ville, pour exercer son métier ou aller à la recherche du savoir. Au regard de l’importance de l’emprise qui existe et du fait que Karpala est déjà une grande agglomération à l’intérieur de l’arrondissement 11 de Ouagadougou, le gouvernement burkinabè, a déclaré le ministre Bougouma, a décidé de mettre fin au calvaire des populations de cette localité. C’est ce qui justifie le lancement de ce projet.

Le ministre d’État (entrain de descendre du Bulldozer) a lancé les travaux à Boassa

Financé entièrement par le budget de l’État, gestion 2018-2019, ce projet sera exécuté par l’entreprise Globex Construction pour un coût de 2 235 00 839 francs CFA et un délai d’exécution de huit mois. Il va concerner l’aménagement de la rue 30.161 linéaire de 650 mètres, de l’aménagement de la rue 30.260 linéaire de 820 mètres. En plus de cela, il est prévu la construction de deux ponts à djokofe.

Il faut noter qu’au abord de cette route de Karpala, il y a un camp du Groupement spécial d’intervention de la Gendarmerie nationale. Par ces temps qui courent, Eric Bougouma a fait remarquer que les Forces de défense et de sécurité sont sollicitées. A cet égard, il a annoncé que le projet a prévu la construction d’un bâtiment à l’intérieur du camp ainsi que l’aménagement de voiries.

Le ministre Eric Bougouma lors du lancement des travaux à Boassa

Les populations de l’arrondissement 7 n’ont pas non plus été oubliées. Dans l’après-midi du jeudi 27 décembre, le ministre d’État, Simon Compaoré et sa délégation se sont rendus à Boassa pour lancer à la suite de Karpala, les travaux d’aménagement et de bitumage de la voie allant de Sondogo à Boassa. Il s’est agi pour cette partie de la ville, renseigne Simon Compaoré, de prolonger une voie « qu’on avait commencée à aménager depuis des années, mais qui est restée inachevée et qui crée beaucoup de désagréments au niveau de la population, entravant une mobilité correcte au niveau des populations qui habitent cette zone. A l’intérieur des deux quartiers Sondogo et Boassa, poursuit le ministre Compaoré, il y aura également des aménagements puisqu’il y a des ruelles qui permettent aux populations de rejoindre cette rue principale. « En somme, l’ensemble de ces différents travaux vont améliorer la convivialité dans cet arrondissement 7 notamment à Boassa et à Sondogo », a-t-il soutenu.

Les femmes de Karpala n’ont pas manqué de témoigner leur joie au lancement effectif des travaux qui vont améliorer le trafic routier

Ce projet, renseigne le ministre des Infrastructures, porte principalement sur la construction et le bitumage de 5,20 kilomètres de route qui va de sondogo jusqu’aux logements sociaux de Boassa. Le coût total est de 1 823 884 032 francs CFA TTC et comprend 1 709 361 472 F CFA TTC pour les travaux et 114 522 560 F CFA TTC pour le contrôle technique. Prévus pour durer sept mois, les travaux seront réalisés par le groupement d’entreprises ECR- BTP-Ingenierie qui est une entreprise chinoise. »C’est la première fois qu’une entreprise chinoise participe à un projet de voirie urbaine au Burkina », a relevé Éric Bougouma.

Ces deux projets qui ont été financés entièrement par le budget de l’État ne sont pas les mêmes à entendre le ministre Bougouma. « Ici nous avons une route qui est quasiment en rase compagne, elle est plus longue que le premier projet, mais sa structure est un peu plus légère au regard de la sollicitation de cette route, de l’intensité du trafic. A la différence de Karpala dont la route sera en béton bitumineux, ici, nous aurons une structure beaucoup moins lourde en revêtement bicouche mais nous mettrons l’accent sur la fonctionnalité. Cela veut dire que nous ferons des caniveaux en vue d’assainir l’emprise de la route et de soulager les populations riveraines. Il est prévu aussi un éclairage public qui sera fait pour garantir la sécurité des usagers », a expliqué Éric Bougouma.

Présent à la cérémonie de lancement, l’ambassadeur de Chine, Li Juan, a indiqué que ce lancement est le début d’une coopération entre les deux pays dans le domaine des infrastructures. « C’est la première fois qu’une entreprise chinoise intervient au Burkina dans le domaine des infrastructures et nous allons apporter notre expertise, notre savoir-faire, pour construire cette route dans de bonne condition », a-t-il conclu.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *