Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Innovation: un jeune Burkinabè invente le grenier frais

Innovation: un jeune Burkinabè invente le grenier frais

Klymax, c’est le nom du grenier frais inventé par Salga Silvère et une équipe forte de six membres de diverses compétences. La présentation de ce chef-d’œuvre s’est fait à Ouagadougou le 2 octobre dans la salle du SIAO en présence du ministre de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion professionnelles, Dr Smaïla Ouédraogo. Au cours de la cérémonie, une brève présentation de l’invention a été faite, appuyée d’une visite guidée.

Le grenier frais a été inventé par Salga Silvère et une équipe forte de six membres

KLYMAX: le grenier frais ou chambre froide multifonction complètement autonome, fonctionne à l’énergie solaire selon la présentation du promoteur. C’est un joyau que Salga Silvère (promoteur) a bien voulu mettre à la disposition des Burkinabè. «Il apporte une solution à un problème concret qu’est la conservation dans un pays comme le nôtre qui en a réellement besoin», dixit le ministre Dr Smaïla Ouédraogo. Selon le promoteur «Le grenier frais est une chambre froide solaire multifonction KLYMAXZ protégé à l’OAPI sous le brevet 17824. L’objectif selon lui est de conserver à grande échelle des fruits, les légumes, le lait, le poisson et la viande.

En effet, le Burkina perd 30 à 70% de production chaque année à cause du manque de froid, assure-t-il. C’est pourquoi le challenge qu’il s’est assigné est de résoudre cette difficulté à travers la vulgarisation de KLYMAX. De son avis, une installation de KLYMAX dans les différents marchés et dans les zones rurales pourrait permettre de booster l’économie en créant 30 000 emplois directs et plus de 50 000 emplois indirects. «Il n’est plus question que nos tomates pourrissent encore dans nos champs», s’est-il exclamé, tout en espérant un accompagnement du gouvernement à travers des subventions aux paysans pour qu’ils puissent s’approprier le KLYMAX: «Il faut que le gouvernement en fasse un programme étatique, un programme gouvernemental pour que chaque site de production, chaque site maraîcher, chaque marché, chaque zone de production laitière, partout où besoin se fera, qu’on puisse installer des chambres froides solaires. Cela va donner au pays une couverture universelle à la chaine de froid qui est vraiment très limitée au Burkina et permettre de juguler la perte de 30 à 70% que connait le Pays des hommes intègres».

Photo de famille

Déjà, le promoteur enregistre des commandes. «Par exemple, au Conseil régional de Sikasso, nous sommes déjà sur un programme de commande et même ici au Burkina, il y a des fonctionnaires qui ont déjà pris des prêts pour payer le KLYMAX». Le prix du KLYMAX varie entre 6 et 100 millions en fonction du volume et de l’usage. «Après commande, le délai de livraison est de 3 semaines avec une marge d’une semaine», a expliqué le promoteur.

En rappel, comme distinction, cette innovation a reçu la médaille Thomas Sankara de l’innovation en 2016, une lettre de félicitation du Premier ministre, Paul Kaba Thièba, en 2016. En outre, le projet a été sélectionné en tant que tête de liste des trois meilleurs projets du Burkina pour représenter le pays à la Continentale de l’entreprenariat HUB AFRICA les 02 et 03 mai 2018 à Casablanca au Maroc.

Hamadou Ouédraogo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *