Accueil » L’impertinent » Interdiction du meeting de Zaïda: si Gorba était là!

Interdiction du meeting de Zaïda: si Gorba était là!

A peine parti que déjà Gorba manque à la machine du MPP. L’interdiction du meeting de Pascal Zaïda par la mairie se basant sur des motifs sécuritaires ne peut pas convaincre quelqu’un. Par contre, cette interdiction donne sans le vouloir du poids à Pascal Zaïda qui va se prendre pour le poils-à-gratter du pouvoir. Ses sympathisants peuvent dire «Zaïda pissanci, a magni dèh!»

Pascal Zaïda, l’organisateur du meeting

On ne peut donc s’empêcher de dire, quel manque de nez de la part de la mairie! Cela rappelle une certaine époque où l’on parlait de «zones rouges» pour limiter l’itinéraire des organisateurs de marche-meetings. On ne peut aussi éviter de penser que tout cela est arrivé parce que le Grand concepteur, le grand manœuvrier, Salif Diallo, n’est plus de ce monde.

Si Gorba vivait, ce meeting allait se tenir et il risquait d’être le dernier grand rassemblement de Pascal Zaïda. Et pour cause, l’avant-meeting allait être préparé de telle sorte que les organisateurs pouvaient se retrouver seulement entre eux, donc une mobilisation totalement nulle. Cet échec cuisant allait pousser Pascal Zaïda à se limiter aux conférences de presse pour s’exprimer.

Seulement voilà, Gorba n’est plus là et personne n’a pensé qu’un meeting s’organise. S’il est pro pouvoir, les autorités aident les organisateurs. S’il est anti pouvoir, les autorités travaillent en bas pour démobiliser les populations. L’on est mémoratif que lors du dernier rassemblement du Chef de file de l’opposition à la Maison du peuple, Zéphirin Diabré, au constat de la mobilisation qui n’était pas à la hauteur de leur attente, n’a pas manqué de souligner qu’il y a eu des manœuvres de démobilisation des populations… En ce temps-là, Gorba vivait.

Le meeting interdit devrait se tenir le jour du match des Etalons contre les Bafana-Bafana d’Afrique du Sud. Zaida n’avait pas été prévoyant sur cet aspect des choses et il y avait de la matière pour démobiliser les jeunes en leur proposant des activités liées au soutien aux Etalons pour ce match capital.

En lieu et place de l’interdiction, la mairie et même le MPP pouvait se donner les moyens de tuer le poussin dans l’œuf par la démobilisation. Si Zaïda se retrouvait le jour du meeting avec 3 tondus et 2 pelés, l’envie lui passerait de ne plus jamais organiser une manifestation d’envergure. Mais en interdisant tout simplement, on lui donne l’occasion de s’épancher dans la presse et de se victimiser. Alors qu’il y a des éléments en béton pour diaboliser Zaïda.

Rien qu’un rappel de son rôle d’animateur vedette porte-drapeau de la modification de l’article 37 et son rôle entre gris-clair et gris-foncé pendant le coup d’Etat de Golf. Il a pratiquement soutenu le putsch manqué…. Tout cela constitue des éléments pour démontrer que le dénonciateur d’aujourd’hui n’a pas toujours été du côté des populations.

La mairie le sait, le pouvoir le sait, il suffisait de communiquer là-dessus. Si Gorba était là, il allait y penser.

L’Impertinent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *