Accueil » Société » Jeunesse et entrepreneuriat au Burkina: l’association « Les Fasoïstes » monte au créneau

Jeunesse et entrepreneuriat au Burkina: l’association « Les Fasoïstes » monte au créneau

Le bureau exécutif national de l’association dénommée  « Les Fasoïstes» était face à la presse, ce jeudi 26 décembre 2019, à Ouagadougou. Objectif, mettre à la portée du public burkinabè son plan d’évolution de 2019-2020.

Le Présidium

« Les Fasoïstes » est un mouvement associatif, apolitique qui a vu le jour, le 06 Avril 2019 sous l’initiative d’entrepreneurs burkinabè dont la vocation principale est de faire la promotion du leadership et de l’entrepreneuriat en milieu jeunes avec pour devise « une jeunesse, une vision, un engagement ».  Basé sur le tripartisme : intégrité, don de soi et patriotisme, ses initiateurs ont dans la matinée du jeudi 26 décembre 2019, animé un point de presse à Ouagadougou, question de porter à la connaissance du public burkinabè, les concepts et les mesures en cours pour l’exécution de son « programme soutien aux jeunes entrepreneurs 2019-2021 ». Et selon son président, Serge P. Compaoré, 12 activités seront destinées à la promotion de l’entrepreneuriat de cette jeunesse burkinabè, durant l’année courant 2020-2021. A-t-il cité des plans d’actions prévus tels, « une commune un mentor », la création d’une maison de l’emploi au profit des jeunes, la création d’une carte verte aux profits des membres du groupe « Les Fasoïstes », des cérémonies de rencontre de mentors.

Des initiatives qui aux dires du président Compaoré, visent non seulement la réelle promotion de l’esprit entrepreneurial en milieu universitaire mais aussi  dans l’ensemble des régions burkinabè.  La carte verte « une autre innovation des Fasoïstes »   quant à elle, permettra aux membres déjà engagés de bénéficier de certaines opportunités allant d’une réduction des frais de transport pour voyages vacancières, congés et certaines urgences familiales tout en leur octroyant des prix forfaitaires pour procuration d’engins roulants en vue de leur rendre plus dynamique dans leur mobilité, a-t-il expliqué. « L’entrepreneuriat est de nos jours indispensable pour notre jeunesse, si nous voulons un réel développement de ce pays… », a martelé le président de « Les Fasoïstes ».

Une vue des membres de l’Association

Ce point de presse à par ailleurs été saisie comme opportunité pour  le parrain de l’association, EL hadj Omar Yugo vice-président de la CCI-BF de réitérer son soutien aux « Fasoïstes ». « Après le lancement de cette structure dont je suis le parrain, il me plait aujourd’hui de dire un mot aux participants. L’administration burkinabè ne peut pas absorber à elle seul, toutes les mains d’œuvre de notre pays… », s’est-il adressé aux jeunes « Fasoïstes ».  Mais avec ces initiatives que mûrissent déjà les jeunes burkinabè, le parrain Yugo s’est dit convaincu que les années à venir, les jeunes burkinabè se prendront en charge « bien sûr à travers la création d’emplois ».  Il a de ce fait, félicité l’association sur des aspects, tel le quota-genre, les questions genres, écologiques, etc. « L’éducation des enfants incombe aux femmes à près de 90% et notre développement sera effective lorsqu’elles seront dans une réelle autonomisation» a indiqué le parrain.

Idogo Omar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *