Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Journée de l’excellence scolaire 2019 : 70 brillants élèves récompensés

Journée de l’excellence scolaire 2019 : 70 brillants élèves récompensés

Au total, ils  sont 70  élèves qui ont été récompensés ce mardi 6 août 2019 à Ouagadougou à l’occasion de la cérémonie officielle du Prix de l’excellence scolaire du président du Faso. Placée sous le thème: «Célébrer l’excellence en milieu scolaire pour bâtir une école plus résiliente face au défi sécuritaire», cette journée vise à magnifier l’excellence, à encourager les élèves méritants et à instaurer une saine émulation afin d’améliorer les performances des élèves.
Elle offre également un cadre d’échanges entre le président du Faso et les meilleurs élèves du Burkina Faso.

La photo de famille

Magnifier l’excellence, encourager les élèves méritants et à instaurer une saine émulation afin d’améliorer les performances des élèves, c’est dans ce cadre que cette journée a été organisée pour récompenser les élèves qui se sont illustrés par leurs brillants résultats au cours de cette année scolaire 2018-2019. Ces lauréats, 78 au total, qui se sont distingués lors des derniers examens du Certificat d’études primaires (CEP), du Brevet d’études du premier cycle (BEPC), du Certificat d’aptitude professionnelle (CAP), du Brevet d’études professionnelles (BEP) et des différents baccalauréats ont reçu chacun une attestation, un kit scolaire, une tablette et un ordinateur  pour les meilleurs élèves du premier cycle, et ceux  ayant décroché le premier diplôme universitaire et une somme allant de 50 à 200 mille FCFA. A cela s’ajoute la gratification du président du Faso, une somme qui va de 200 mille à 1 millon de FCFA. Pour cette édition, 4ème  du genre, on note également des  prix spéciaux décernés aux meilleurs élèves en situation de handicap auditif et visuel.

Le président du Faso et la représentante des lauréats, Océane Noëlla Bonané

Belle initiative se réjouit  Océane Noëlla Bonané, représentante des  lauréats, qui n’a pas manqué l’occasion pour  remercier  le président du Faso  pour avoir initié la journée de l’excellence scolaire. Au nom de ses camarades, elle a promis de demeurer «lauréats», des exemples et des modèles pour les nombreux autres élèves du Burkina Faso. «Nous sommes conscients que cette distinction est aussi une responsabilité, car nous devons tout mettre en œuvre pour mériter la place qui nous a été accordée aujourd’hui. Nous devons être l’admiration des parents, de la nation toute entière. Parce que désormais, celle-ci a placé son espoir en nous pour poursuivre et achever ses nombreux chantiers de développement», a-t-elle déclaré.

Cette célébration, instituée par le président du Faso pour récompenser les meilleurs élèves et susciter une saine émulation dans les établissements scolaires, n’entend pas s’arrêter là. Car dans son intervention, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré,  a exhorté les lauréats à travailler à mériter la reconnaissance de la nation, car «ils sont des lampions qui ne doivent jamais s’éteindre». Aussi, saluant la mémoire des élèves, enseignants, parents d’élèves et partenaires sociaux qui ont perdu la vie dans les attaques terroristes, le président du Faso s’est réjoui du fait que les multiples crises enregistrées pendant l’année scolaire écoulée n’ont pas empêché les lauréats de démontrer par leurs brillants résultats que la discipline, la persévérance et l’assiduité viennent à bout de toutes les adversités. «Vous êtes la preuve que notre école, malgré les turbulences qu’elle traverse, et les critiques qui lui sont adressées, est encore capable de produire de l’excellence», a noté le président du Faso. Et aux parents d’élèves, il les a  encouragé à tenir dans la durée, car la mission d’éduquer n’est pas une tâche facile.

Engagé à faire de l’éducation de tous les enfants du Burkina Faso une priorité, Roch Kaboré a rassuré  la communauté éducative de sa disponibilité et de son engagement à prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre aux acteurs de l’éducation d’exercer leur sacerdoce dans de bonnes conditions de sécurité. Car «l’éducation de qualité constitue le socle pour le développement d’un pays» a-t-il conclu.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *